Guanomad- Coopératives de producteurs: Des conventions de partenariat signées



Jacaranda
Des conventions de partenariat ont été signées entre Guanomad et plus de 70 coopératives et associations paysannes.
Des conventions de partenariat ont été signées entre Guanomad et plus de 70 coopératives et associations paysannes.

Il s’agit d’un appui sur tous les maillons de la chaîne, allant de la production jusqu’à la commercialisation des produits agricoles.

Le secteur agricole touchant notamment l’agriculture, l’élevage et la pêche, constitue un des leviers de développement économique de la Grande île. Mais ce secteur qui fait vivre plus de 80% de la population malagasy, est confronté à de nombreuses contraintes. On peut citer, entre autres, la faible productivité de la production agricole, le problème d’accès aux intrants agricoles, la difficulté d’accès des paysans au financement, l’inexistence de débouché et l’insécurité. Face à cette situation, la société Guanomad, le leader en matière de production d’engrais biologiques, s’engage à soutenir les coopératives et associations de producteurs dans le cadre de la mise en œuvre de ses activités de RSE afin de relever ces défis. Raison pour laquelle, des conventions de partenariat entre cette société et des structures paysannes comptant au nombre de plus de 70 groupements des paysans et coopératives agricoles, ont été signées dans le cadre de la 20e édition de la FIERMADA qui a eu lieu la semaine dernière au Kianjan’ny Makis à Andohatapenaka.

Droits des exploitants agricoles. Notons que ces structures paysannes représentent toutes les régions de Madagascar. Et elles opèrent pour l’heure dans les secteurs de l’agriculture et de l’élevage. « Nous allons ainsi fournir des engrais biologiques aux membres de ces structures paysannes concernées. Une formation sur les techniques de production améliorées leur sera également prodiguée, et ce, de manière gratuite. Des parcelles de démonstration seront même installées au niveau de leurs sites de production. Ensuite, nous allons faire un plaidoyer auprès des institutions financières par le biais du FIVMPAMA, pour que ces coopératives et associations paysannes puissent accéder facilement au crédit, et ce, à un taux d’intérêt raisonnable et à leur portée. En fait, celles-ci sont membres du groupement patronal malagasy via la Chambre de l’Agriculture ou « Tranoben’ny tantsaha ». Nous allons également défendre les droits des exploitants agricoles en assurant l’opérationnalisation de l’assurance agricole. Ce qui leur permettra, entre autres, de faire face aux aléas climatiques », a expliqué Erick Rajaonary, le PDG de Guanomad, qui plus est, le président national du FIVMPAMA, lors de la signature de ces conventions de partenariat.

Recherche de débouchés. Par ailleurs, l’appui à la mécanisation agricole sera renforcé en vue d’améliorer la productivité des coopératives et associations paysannes ayant signé ces conventions de partenariat avec Guanomad. La recherche des débouchés à leurs produits agricoles notamment les produits transformés tant sur le marché local que sur le marché international, n’est pas en reste. Pour ce faire, « nous allons faciliter la mise en relation directe entre ces structures paysannes et les opérateurs preneurs de leurs productions. Notre objectif final consiste à les solliciter à devenir membres du FIVMPAMA. Les autres coopératives et associations paysannes dans les autres régions qui n’ont pas pu participer à cette signature de conventions de partenariat, seront également mobilisées. Nous allons ainsi effectuer une descente sur terrain en prenant part aux différentes foires agricoles régionales », a-t-il enchaîné. En bref, celui-ci reste convaincu que l’agriculture constitue un secteur-clé contribuant à la lutte contre la pauvreté à Madagascar. Ce secteur est en même temps pourvoyeur d’emplois en milieu rural et fournisseur des aliments pour la population urbaine.

Navalona R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.