Coaching : Naissance d’une fédération malgache  de coachs professionnels



Jacaranda
Seheno Ranoarivony, la présidente de la fédération malgache de coaching professionnel en pleine activité.

Le coaching est l’accompagnement d’une personne ou d’une équipe sous la forme d’une série d’entretiens avec un coach dans le dessein de développer son potentiel et ses performances professionnelles et ou personnelles.

Au niveau des entreprises, il s’agit d’un investissement sur le collaborateur ainsi que d’une marque de respect et de confiance en ses capacités. Cependant, bon nombre de coaches autoproclamés opèrent à Madagascar.  Pour se démarquer des amateurs et des usurpateurs, une fédération malgache des coaches professionnels est née. « Nous regroupons au démarrage les quinze coaches issus de la même promotion sortant du centre de formation CAP Réussite à Lyon en France. Par contre, nous sollicitons les autres coachs à y adhérer », a expliqué Seheno Ranoarivony, la présidente de cette association lors d’une conférence de presse hier à Ivandry.

Règles. « Notre objectif est d’ailleurs de rassembler les coachs  professionnels reconnus et agréés autour d’une charte d’éthique, d’un échange des pratiques et d’une supervision régulière ainsi que de promouvoir la vision de coaching. Il s’agit notamment de la contribution au développement socio-économique, culturel, technique et environnemental à Madagascar», a-t-elle enchaîné. Parlant du coaching proprement dit, il s’adresse à toute personne qui souhaite développer son potentiel, résoudre certaines difficultés et atteindre un objectif ou réfléchir à son avenir professionnel et ou à son développement personnel. Les membres de cette fédération malgache des coachs professionnels assurent également le coaching des entreprises. « Tout le monde a sa propre définition de coaching. Mais l’on a fixé des règles pour bien identifier les coachs professionnels qui ont été formés et les amateurs qui s’attribuent à ce rôle, et ce, pour éviter une ambiguïté. Par contre, les coachs autoproclamés  sont encouragés à devenir professionnels », a évoqué Thierry Roubira, le président d’honneur de cette fédération. Il est diplômé de coaching professionnel et possède une école de coaching en France. Il a à peu près 20 ans d’expériences en la matière, selon ses dires.

Grand besoin. A Madagascar, « on constate un grand besoin de coaching tant pour les particuliers que pour les entreprises, particulièrement les créations d’entreprise. Le coaching est principalement un accompagnement des clients pendant des séances de quatre à douze semaines, et ce, à raison d’une heure par semaine. Et il y a pas mal de chefs d’entreprise notamment qui font une demande. Beaucoup de jeunes sont également intéressés par le développement personnel », a conclu cet expert.

Navalona R.

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. · Edit

    cette mode ressemble à Geppetto et sa marionnette….

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.