Secteur de l’information : ADV, une nouvelle agence continentale lancée hier



Jacaranda
Le marché de l’information se développe de plus en plus en Afrique.

Disponibles en français, anglais et arabe, les produits et services d’ADV se déclineront via un site Internet, une « newsletter » ainsi qu’une application sur les tablettes et sur les smartphones.

La société « African Daily Voice » a annoncé hier le lancement d’une nouvelle agence de presse continentale : ADV. Basée à Malabo en Guinée Equatoriale, l’entreprise multinationale, spécialisée dans les contenus et les médias, dispose d’une « newsroom » à Casablanca (Maroc) et propose un service multilingue (françaisanglaisarabe). La mondialisation et la multiplication des canaux de communication ont consacré la suprématie de trois agences de presse. L’émergence de nouveaux supports n’a pas empêché une uniformisation de l’information. La révolution digitale offre l’opportunité de bâtir un groupe média global et ambitieux au service de l’Afrique. « Les réseaux d’information restent dominés dans nos pays par les médias occidentaux. Leurs récits des événements africains ne reflètent pas toujours la véritable identité de nos peuples, notre culture, notre langage. Ils ont imposé leur propre vision du monde, soucieux avant tout de préserver leurs intérêts », a déclaré Toussaint Alain, le directeur général de l’agence panafricaine ADV.
Avec précisions. Celui-ci estime que cette situation n’est pas sans risque. « On ne peut plus laisser à ces seules agences le soin d’informer le public africain de ce qui se passe en Afrique et ailleurs. Les événements, leur genèse et leur évolution sont rarement présentés au monde extérieur avec objectivité et exactitude. L’image d’une Afrique misérabiliste continue de persister dans la presse occidentale », a-t-il soutenuOr, l’indépendance de l’information, la pluralité des sources et la présence sur le marché des contenus revêtent les mêmes enjeux que la lutte contre l’impérialisme et le néo-colonialisme. « Elles jouent un rôle essentiel dans le processus de libération politique, sociale, économique et culturelle de notre continent », poursuit le DG d’ADV. Portés par une vision à long terme pour l’Afrique, les fondateurs et les investisseurs du nouveau groupe de médias misent exclusivement sur des compétences africaines pour développer des contenus à double sens, fondés sur l’information pure, mais aussi sur une interaction entre les peuples et les institutions.

 Recueillis par Antsa R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.