Exploitation d’ilménite de Ranobe : Réaction des maires des communes affectées par le projet



Jacaranda
Ce sont les maires des communes affectées par le projet d’ilménite de Ranobe.

La mise en œuvre du projet d’exploitation d’ilménite et de zircon de Ranobe dans la région Atsimo Andrefana a fait l’objet de contestation depuis ces derniers temps.

Les maires des communes affectées par ce projet qui sera qualifié de grande mine, notamment la commune urbaine de Toliara, les communes rurales d’Ankilimalinika, de Marofoty et de Milenaky dans le district de Toliara II, ont ainsi réagi. « Ce grand projet minier mené par la société australienne Base Resources Toliara a bel et bien fait l’objet de consultations publiques surtout avec les élus locaux contrairement à ce qu’on véhicule », a confirmé ADIU Paul Jeremia, maire de la commune rurale d’Ankilimalinika, dans le district de Tol­iara II, lors d’une rencontre avec la presse tout récemment.
Consentement. « Nous nous manifestons pour témoigner que plus de 85% de la population issus des trente et un ‘fokontany’ des communes de Tsianisiha et d’Ankilimalinika sont conscients des retombées économiques positives tirées de l’exploitation d’ilménite et de zircon effectuée par cette compagnie minière », a-t-il enchaîné. Et afin de marquer leur consentement, il a évoqué qu’une cérémonie traditionnelle de bénédiction sera organisée demain à Benetse et à Tsianisiha. En outre, ces maires des communes touchées par ce projet sont également convaincus que la mise en œuvre de celui-ci va contribuer au développement socio-économique de leurs collectivités territoriales décentralisées dans un futur proche et ce, en constatant les impacts positifs des projets d’Ambatovy et de QMM. A titre d’illustration, « les budgets évalués à 60 millions d’Ariary qui sont alloués aux Collectivités territoriales décentralisées, se verront quadruplés grâce aux ristournes dont bénéficient le budget général de l’Etat par rapport aux redevances minières », selon leurs dires.

 Expérience confirmée. Parlant de la société « Base Resources », elle est cotée en bourses australienne (ASX) et anglaise (AIM) avec une capitalisation boursière de l’ordre de 225 millions de dollars australiens. Dans cette transaction, cette compagnie investira 75 millions USD pour une participation initiale de 85% dans le projet d’exploitation d’ilménite de Ranobe. Elle dispose également d’une expérience confirmée et d’une solide compétence technique dans le domaine de l’exploitation minière en excellant entre autres, dans la technique minière d’exploitation du sable minéralisé, la réhabilitation environnementale et la politique sociale. Par ailleurs, « Base Resources » a réalisé avec succès la construction et la mise en opération de « Kwale Mineral Sands Operations » (Projet Kwale) au Kenya. Il s’agit d’un investissement de 330 millions USD qui emploie 925 personnes dont 97% sont des Kenyans et qui a créé 3.500 emplois supplémentaires.

1 500 emplois. La renommée internationale de cette compagnie est également confirmée dans les projets sociaux et communautaires ainsi que dans la gestion de l’impact environnemental. « Comme le projet Kwale est une mine à sec similaire à ‘Toliara Sands’, ‘Base Resources’ n’aura aucun problème pour réaliser la même exploitation à Madagascar », ont soulevé ces maires. Rappelons que les revenus versés à l’Etat au titre d’impôts, taxes et redevances ainsi que de ristournes par cette compagnie minière sont estimés entre 600 et 900 millions USD pendant 20 ans d’exploitation du gisement de Ranobe. Une création de 1.500 emplois directs à  long terme, n’est pas en reste. En outre, « Base Resources » et la commune urbaine de Toliara. Des investissements sociaux portant une valeur de 50 millions d’Ariary seront ainsi réalisés suite à un protocole d’accord signé avec la commune urbaine de Toliara. « Avant la signature de cette convention de partenariat, le Président de la République a envoyé le ministre de tutelle chargé des Mines à rencontrer la population des communautés concernées afin de décider ensemble de l’application et de la réalisation de ce projet d’exploitation minière », a conclu le maire Rabehaja Jean.

Navalona R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.