Madagascar-Vietnam : Un protocole d’entente dans le domaine de l’agriculture



Jacaranda
La coopération entre Madagascar et le Vietnam est au beau fixe.

La coopération bilatérale entre Madagascar et le Vietnam sera renforcée. Un attrait des opérateurs vietnamiens à investir dans le secteur de l’agro-business est en vue.

La preuve, un protocole d’entente sera élaboré afin de définir les projets de coopération dans le domaine de l’agriculture. Le ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, Harison Randriarimanana l’a soulevé à l’issue de sa rencontre avec le nouvel Ambassadeur du Vietnam à Madagascar, SEM Le Huy Hoang, dans ses locaux à Anosy hier.

Améliorer le rendement. Notons que la coopération économique entre ces deux pays a débuté en 1999 dans le domaine de l’agriculture. « Des techniciens vietnamiens étaient venus à Madagascar en vue d’apporter une assistance technique sur l’amélioration de la productivité agricole aux paysans malagasy. Par contre, la relation historique entre la Grande île et le Vietnam date de longues années et qui a été marquée par la mise en place de la statue « Ho Chi Mine » à Ampefiloha », a expliqué le ministre de l’Agriculture.  Il a également soulevé que, l’économie agricole des deux pays était similaire, il y a 50 ans passés. En effet, « nous avons le même rendement de productivité rizicole soit à peu près 1,5 tonnes par hectare. Actuellement, le Vietnam affiche un rendement entre 7 et 10 tonnes par hectare, alors qu’à Madagascar, cela a stagné autour de 2,7 tonnes par hectare. La coopération bilatérale vise ainsi à contribuer à améliorer notre rendement de productivité », a-t-il enchaîné.

Attrait des investisseurs. Les projets à établir dans le cadre de ce protocole d’entente consistent ainsi à soutenir les petits exploitants agricoles. En outre, un attrait des investisseurs vietnamiens dans le domaine de l’agro-business est également en vue. La recherche de débouchés sur le marché international n’est pas en reste, étant donné que le Vietnam possède en ce moment un dynamisme de son commerce extérieur, avec une balance commerciale excédentaire par rapport au reste du monde. Il faut savoir que le Vietnam est le 4e producteur mondial de riz.  Son PIB a augmenté de 6,8% en 2017, soit la plus importante croissance économique annuelle enregistrée depuis dix ans. Sa performance s’explique notamment par le rebond du secteur agricole de l’ordre de 2,9%. Cependant, ce secteur a connu des impacts négatifs de plusieurs épisodes de sécheresse en 2016. Par ailleurs, le ministre de l’Agriculture, Harison Randriarimanana a évoqué que, la coopération entre Madagascar et le Vietnam ne se limite pas au niveau des gouvernements de ces deux pays, mais aussi entre leur secteur privé.

Navalona R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.