Restauration de mangroves : 10.000 propagules plantées à Ambalahonko District Ambanja

Jacaranda
Reboisement de mangroves initié dans le nord par le ministère des Ressources Halieutiques et de la pêche, en collaboration avec Blue Ventures et le réseau MIHARY.

Une grande campagne de reboisement de mangroves est lancée dans la Commune rurale d’Ambalahonko, district Ambanja par le ministère des Ressources Halieutiques et de la pêche, en collaboration avec Blue Ventures et le réseau MIHARY.

Les richesses naturelles de Madagascar perdent davantage de la valeur, avec la dégradation de l’environnement. Outre les différentes pressions humaines dans les aires protégées, la déforestation figure également parmi les problèmes majeurs annoncés par les militants de la préservation de ces richesses naturelles. Face à ce constat, le ministère des Ressources Halieutiques et de la Pêche, en collaboration avec Blue Ventures et le Réseau Mihary, entreprennent actuellement une campagne de reboisement de mangroves. Hier, c’était dans le « Fokontany » Ambiky, Commune Rurale Ambalahonko, District Ambanja. Une forte délégation du ministère, conduite par son directeur de Cabinet Razanaliva Hortence avec les directeurs généraux et les hauts cadres de ce département, participe à ces actions de reboisement. Les représentants de Bleu Ventures dirigés par leur site leader, Zafindrasilivonona Bienvenue, ainsi que ceux du Réseau Mihary conduits par leur président, Hermany Emoantra, sont également au rendez-vous. D’après les informations, 10.000 propagules sont déjà mises sous terre dans le cadre de cette campagne de reboisement, sur un hectare de terrain. Cette surface restaurée a été victime de coupe de bois de mangroves pour la fabrication de charbons et l’obtention de bois pour la construction de maisons, témoignent les habitants du « Fokontany » Ambiky.

Mobilisés. Conscients de l’importance de ces mangroves, la communauté locale a également participé activement à la campagne de reboisement. Selon, le président du « Fokontany », Rasolofonirina Jean Henri Gervais, presque la totalité de la population du « Fokontany » Ambiky sont des pêcheurs. A cet effet, la protection et la restauration de mangroves sera bénéfique pour ces 650 habitants qui y vivent. De son côté, le directeur de Cabinet du ministère des Ressources Halieutiques et de la Pêche, Razanaliva Hortense, représentant le ministre Augustin Andriamananoro, a insisté sur la nécessité de la protection de l’habitat naturel des ressources halieutiques. Cette protection contribue à l’accroissement et à la préservation des ressources halieutiques, comme les crabes et les poissons, pour la génération présente et pour la génération future. « La préservation et la restauration des mangroves constituent également un moyen de lutte contre le changement climatique », a-t-elle soutenue. Pour sa part, le président du CLB, Andriamahazo Randria, a salué les efforts du ministère des Ressources Halieutiques et de la Pêche, ainsi que ses partenaires, pour cette campagne de restauration de mangroves. D’après ses dires, conscient du fort potentiel des forêts à palétuviers, il déploie d’énormes moyens pour la protection des mangroves, en collaboration avec le ministère et ses partenaires. A noter que la campagne de reboisement de mangroves se poursuit dans la Commune Rurale Ambalahonko. Ce jeudi 20 septembre 2018, les actions se feront dans le « Fokontany » Andimakafito ; ensuite le 21 septembre dans le « Fokontany » Ambolikapiky et enfin le samedi 22 septembre 2018 dans le « Fokontany » Ambalahonko.

Antsa R.

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.