Permis biométrique : Les pré-imprimés venaient de Slovénie

Erick Rajaonary apporte des éclaircissements face au problème lié à l’authenticité du permis de conduire biométrique. « C’est la société CETIS dd venant de Slovénie qui a signé un contrat de prestation avec l’Etat malgache pour la délivrance de ce permis de conduire biométrique en 2015. Elle se charge de la production des permis pré-imprimés dans son pays. Ces documents seront ensuite acheminés directement de Slovénie à Madagascar. Et c’est encore la société CETIS dd qui assure cette tâche jusqu’à la gestion de stocks de ces documents », a-t-il précisé, en tant qu’ancien gérant de la société CETIS Madagascar.

Vérification. En fait, « CETIS Madagascar n’est autre qu’un interlocuteur entre cette société slovène et l’Etat malgache. En tant que prestataire de service, elle exécute tout simplement le contrat entre les deux parties et ce, sans prendre aucune décision. Sa fonction se limitait essentiellement à la formation du personnel, à la maintenance du matériel et à la vérification des permis délivrés », a-t-il enchaîné. Et lui de rajouter que le Centre d’Immatriculation à Ambohidahy s’occupe de l’insertion des noms des demandeurs de permis sur les documents pré-imprimés venant de Slovénie. CETIS Madagascar vérifie tout simplement si les noms inscrits sur les permis de conduire biométrique correspondent bien à ceux des demandeurs avant leur délivrance et les détruit ensuite en cas de détection d’erreurs de saisie. Par ailleurs, « Je ne suis plus le gérant de CETIS Madagascar. C’est Joseph Rakotorahalahy qui assume cette fonction. Je souhaite ansi que la société CETIS dd s’exprime rapidement sur l’aspect technique de ce permis de conduire biométrique », a-t-il conclu.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Incroyable l’Erick Rajaonary !!! Et il se prétend devenir Président de la République !!!
    Il était DG de Celtis et il prétend ne pas savoir du trafic et du fait que les permis n’étaient pas biométriques ?
    Oh, que si !! Rien qu’à Tanà et à l’époque, il y avait environ 600 000 permis de conduire. Admettons que 10% ne sont pas à renouveler (décès, vieillesse, autres raisons). On a 540 000 x 38 000 = 20 520 000 000 Ariary. Le document ne coûte que dalle en Slovénie. Pas de droits de douane à l’entrée. Et Celtis Madagascar était au milieu pour la facturation et le partage des bénéfices nets avec qui de droit.
    Je crois qu’Erick Rajaonary est en train de prendre la population pour des excréments de chauve-souris avec ses explications à la con.

  2. · Edit

    C’est pas moi, c’est l’autre….!
    Pour vous bouffer le nez je suis l’homme;
    Pour prendre ma responsabilité, non je n’ai fait que vous bouffer mais je vous livre les trois: les slovènes, le nouveau DG et l’état malagasy.
    Vous prenez vraiment les enfants du bon dieu pour des canards sauvages.
    Vous n’avez pas assez mangé et maintenant vous en réclamez encore.
    Et ceux qui ont une voiture et un permis de conduire gave cette bande de salauds!
    Bien mal acquis ne profite jamais!
    Voyons si cette bande va encore réclamer des oseilles pour ces malheureux carte grises et permis de conduire à la con!
    Et à Navalona d’amadouer les canards sauvages.
    ça baigne dans la m.rd.!

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.