Croissance économique : Un taux de 5% prévu pour Madagascar en 2018

Le FMI table sur une petite décroissance en Afrique subsaharienne.

Si les élections présidentielles se déroulent bien et que le changement se fait d’une manière démocratique et sans trouble, on peut s’attendre à une poursuite de la croissance économique à Madagascar.

Si une crise postélectorale n’intervient pas à l’issue de l’actuel scrutin présidentiel, Madagascar sera une exception en matière de croissance en Afrique. Faut-il en effet rappeler que pour cette année 2018, le taux de croissance économique prévu est de 5% à Madagascar.

Incertitudes

Un taux jamais atteint ces dix dernières années. Alors qu’en Afrique subsaharienne, le taux de croissance est à la baisse. En effet, Le Fonds monétaire international a abaissé mardi dernier, ses prévisions de croissance pour l’Afrique subsaharienne en 2018 à 3,1% contre 3,4%, lors de sa précédente estimation datant du mois de juillet dernier. « Les risques géopolitiques et les conflits internes pèsent sur les perspectives de plusieurs économies au Moyen-Orient et en Afrique subsaharienne », a expliqué le Fonds dans un rapport présenté à Bali (Indonésie), où se déroulent les réunions d’automne du FMI et de la Banque mondiale. L’Institution a toutefois maintenu ses prévisions de croissance pour l’Afrique subsaharienne à 3,8% en 2019. Le FMI a par ailleurs, abaissé les perspectives de croissance de l’économie mondiale en 2018 et 2019. Il table désormais sur une croissance du produit intérieur brut mondial (PIB) de 3,7% pour chacune de ces deux années (-0,2 point), une hausse similaire à celle de 2017. « La croissance économique mondiale est toujours solide, comparée à ce qu’elle était plus tôt au cours de cette décennie, mais elle semble avoir plafonné », a commenté Maurice Obstfeld, le chef économiste du FMI. Le FMI explique notamment cette situation par la montée des incertitudes liées aux tensions commerciales et à la situation de certains pays émergents.

Deux géants

Toujours d’après ce rapport du FMI, les prévisions de croissance en 2018 des Etats-Unis et de la Chine, les deux premières puissances économiques mondiales, ont été maintenues, respectivement à+2,9% et +6,6%. Le FMI a cependant estimé que la croissance va ralentir de 2,5% en 2019, pour les Etats-Unis (-0,2%) et +6,2% (-0,2%) pour la Chine, en raison de l’intensification prévisible de la bataille commerciale entre les deux géants. Ailleurs, dans le monde, le Fonds a également abaissé ses prévisions de croissance pour la zone euro à 2% cette année (-0,2 point). Il s’est aussi montré encore plus pessimiste pour l’Amérique latine et la zone des Caraïbes dont le PIB pour 2018 est désormais attendu en hausse de 1,2% (-0,4 point). Pour en revenir à Madagascar, le FMI estime que la situation économique a continué de s’améliorer ces dernières années. « Ce résultat est porté par un rebond de la production agricole, plus particulièrement du riz, ainsi qu’une hausse des investissements publics ». On rappelle sur ce point que de nombreux projets structurants ont été réalisés ces dernières années.

Recueillis par R.Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.