Ambatomirahavavy : Vitrine de la promotion des énergies renouvelables

Jacaranda
Ambatomirahavavy est très prisé par les visiteurs, surtout durant les week-ends. (Photo d’archives)

La Journée mondiale de l’Energie a été célébrée hier à Ambatomirahavavy

Depuis ces dix dernières années, de nombreuses nouvelles constructions ont été bâties dans cette commune rurale. En dehors de la croissance démographique, le nombre de visiteurs qui y viennent faire des sorties, notamment durant les week-ends, a également augmenté. « Cette migration entraîne une pollution, d’où l’initiative de la commune de mettre en place un bloc sanitaire au bord de cette route. Nous l’avions accompagnée dans sa réalisation » explique Bako Andrianirina, responsable auprès de l’Association PATMAD, intervenant dans le secteur des énergies renouvelables. En outre, c’est une vitrine de la promotion des énergies renouvelables.

Pérennisation. A Ikianjamalaza, l’énergie solaire produite par les sociétés Green Yellow et SolarMad, permet par exemple à la population de bénéficier de soins dans une dentisterie. Le village dispose en plus d’un éclairage public grâce à l’énergie éolienne artisanale. Pour assurer la pérennisation de ces infrastructures, un « tranompokonolona » a été construit et une partie des frais de localité est allouée au budget de leur entretien. Et à Ambohitsilaizina, les ménages ont accès à de l’énergie propre et moderne à un prix très abordable. Au lieu d’utiliser du pétrole, qui peut avoir des conséquences non négligeables sur la santé, ils peuvent s’éclairer à l’aide d’une lampe rechargeable en payant la modique somme de 100 ariary par jour, soit 3 000 ariary par mois. De nombreux équipements qui fonctionnent avec des sources d’énergies renouvelables sont aussi dans cette localité, comme les capteurs solaires, les chauffe-eau et séchoirs solaires, ou les pompes à pédale. Une initiative louée par le ministre de l’Energie et des Hydrocarbures, Lantoniaina Rasoloelison, qui a dirigé la délégation ministérielle sur les lieux. Afin de soutenir l’équipe de l’atelier « Tsiky » dans son activité, le ministre lui a remis un kit de soudure autogène.

En cours de négociation. Et en marge de cette visite sur terrain, le ministre de tutelle a apporté quelques précisions sur le secteur pétrolier. « Une convention a été signée entre l’Etat et les pétroliers par rapport à l’application de la hausse des tarifs, afin de protéger les consommateurs. Toutefois, la mise en œuvre des principes est encore en cours de négociations, étant donné que les prix des produits pétroliers présentent des impacts sur plusieurs domaines. En outre, l’ariary s’est fortement déprécié par rapport au dollar et la demande est en hausse avec l’hiver qui frappe les pays de l’hémisphère nord. Cette situation peut avoir des conséquences importantes sur le prix des produits pétroliers, d’où cette négociation avec les compagnies pétrolières » a-t-il souligné.

Navalona R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.