Pêche : Gilets de sauvetage et filets pour les pêcheurs d’Antsanitia

Les ressources maritimes se raréfient, selon les petits pêcheurs de la côte Ouest de la Grande-île. Ces derniers ont reçu un appui du Ministère en charge des Ressources Halieutiques et de la Pêche.

 Une amélioration des produits de pêche pour les petits pêcheurs ! C’est l’objectif du Ministère des Ressources Halieutiques et de la Pêche, dans le cadre de la distribution de matériels à Mahajanga II. C’était en septembre dernier, lors de la descente du ministre de tutelle, Augustin Andriamananoro, sur les lieux. La mission principale de la délégation était de participer activement au reboisement pour la restauration de mangroves au Fonkotany Boanamary, Mahajanga II. Une activité menée en partenariat avec la Direction Régionale des Ressources Halieutiques et de la Pêche, les autorités locales de la région, ainsi que les habitants locaux, déjà conscients de l’importance de la préservation de l’environnement. Dans le cadre de cette mission, le ministre a également visité les entreprises opérant dans le secteur de la pêche et des ressources halieutiques. Parmi ces établissements visités figure le Centre de Développement de l’Aquaculture (CDA), une société d’Etat basée à Mahajanga.

Appuis aux paysans. Outre ces diverses activités, le Ministère n’a pas manqué d’attribuer des gilets de sauvetage et des filets de pêche, pour les petits pêcheurs de Mahajanga. Pour l’efficacité de cet appui, les représentants du Ministère sont revenus sur les lieux pour faire un suivi de la distribution et de l’utilisation de ces matériels. D’après leurs dires, les petits pêcheurs d’Antsanitia, Mahajanga II bénéficient déjà des impacts positifs de la dotation.  A noter que la majorité des habitants d’Antsanitia vivent de la pêche. Même des enfants de cette zone se lancent déjà dans ce secteur d’activité. « Ces matériels ont beaucoup aidé nos pêcheurs pour l’amélioration de leurs productions. Généralement, un pêcheur ne dispose que de deux à quatre filets. Un filet supplémentaire peut améliorer sa production journalière et donc d’améliorer ses revenus, ce qui a un impact direct sur la qualité de vie de sa famille », a affirmé Velonjara, président de l’association de pêcheurs « Ezaka » à Antsanitia. Par ailleurs, ces pêcheurs ont noté que les ressources maritimes se font actuellement rares, à cause des changements climatiques. Ils doivent aller jusqu’à 35 à 40Km au large pour avoir assez de poissons. Raison pour laquelle, le gilet de sauvetage devient également une nécessité, pour ces paysans.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.