Economie bleue : Conférence internationale à Toliara



Jacaranda
Ouverture officielle, à Toliara, de la Conférence internationale sur la promotion de l’économie bleue et la sécurité alimentaire en Afrique

La promotion de l’économie bleue peut contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire en Afrique. Une conférence sur le sujet est organisée à Toliara dans le cadre de la célébration du 25e anniversaire de l’IHSM de Toliara. 

 Madagascar, grenier de l’Océan Indien. Ces termes déjà habituels dans le monde de l’agriculture et de l’élevage sont aussi valables dans l’économie bleue. Cette semaine, le sujet fait l’objet de concertation à Toliara, durant une conférence organisée à l’occasion du 25e anniversaire de l’Institut Halieutique et des Sciences Marines (IHSM) de Toliara. Diverses activités ont été programmées de dans le cadre de cette célébration. Le ministre des Ressources Halieutiques et de la Pêche (MPRHP), Augustin Andriamananoro, accompagné d’une forte délégation de son département, a présidé la cérémonie d’ouverture de la Conférence internationale, en mettant en exergue l’importance de la collaboration entre l’IH SM et le MRHP. En effet, c’est dans les murs de cet institut que sont formés les éminents ingénieurs halieutes malgaches qui travaillent tant dans le secteur privé qu’au sein de l’administration publique.

Potentiels. « Le temps est venu pour que les Malgaches s’approprient leur développement à travers la protection et la l’exploitation durable de ressources halieutiques. Un partenariat stratégique est en place entre le MRHP et l’IH SM, notamment à travers des projets de recherche pour le développement, à travers l’AMPA (Agence Malgache de la Pêche et l’Aquaculture). Madagascar dispose de ressources humaines polyvalentes dans le secteur, ayant des expériences de terrain et qui ont des connaissances poussées et approfondies concernant le secteur halieutique, non seulement de Madagascar, mais aussi de l’Océan Indien », a soutenu le ministre. Il invite les partenaires, opérateurs économiques, responsables étatiques, à conjuguer leurs efforts pour atteindre le développement efficient, la bonne gouvernance des ressources soutenables, basée sur des données fiables, à jour et disponibles afin que les décisions soient prises de manière efficiente et efficace. De son côté, le directeur de l’IH SM Tuléar, le Dr Jamal Mahafina, a souligné l’importance de la recherche scientifique pour le développement du pays. Et en cette période où la notion d’économie bleue et de sécurité alimentaire a le vent en poupe, l’institut possède une place particulière en matière de recherche sur ces notions. La conférence internationale à Toliara renforce d’ailleurs sa renommée, grâce à la venue des partenaires étrangers, notamment des océanographes de France (Université de Montpellier), de Norvège (Université de Stavanger) et de Chine.

Antsa R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.