Forum des métiers 2018 : 9e édition les 26 et 27 octobre à Andavamamba

Le 9e Forum des métiers s’est tenu les 26 et 27 octobre derniers au Live Hôtel Andavamamba.

L’adéquation formation-emploi reste un problème à résoudre pour réduire les distorsions sur le marché de l’emploi. Le Forum des métiers, fruit du partenariat entre DHL Madagascar et SOS Villages d’Enfants Madagascar, contribue à l’amélioration de la situation.

La 9e édition du Forum des Métiers s’est tenu les 26 et 27 octobre derniers au Live Hôtel Andavamamba, sous le thème « Développons les compétences des jeunes ». Nombreux sont les bénéficiaires de l’événement, si l’on ne cite que les jeunes des Villages d’Enfants SOS, tous jeunes des écoles de la région Analamanga, Vakinankaratra et Atsinanana, de la classe de 4e jusqu’à l’université, mais aussi les entreprises dans divers domaines d’activités qui pourraient susciter l’intention des jeunes dans leur parcours. Après la cérémonie d’ouverture, des conférences-débats ont été au programme du Forum. Des stands d’exposition d’entreprises ont été également en place, le samedi 27 octobre. « Le Forum de métiers est l’une des activités de préparation à l’orientation scolaire et professionnelle, permettant aux jeunes lycéens et universitaires d’échanger avec des professionnels, de découvrir des métiers, le cursus de formation y afférents, ainsi que les centres de formations et universités disponibles. Des conférences-débats sont au programme avec l’intervention de différentes personnalités du monde professionnel, ainsi que des stands d’exposition d’entreprises et d’instituts de formation », ont indiqué les organisateurs de la manifestation.

Intégration. Le faible niveau d’étude, le manque de qualification requise pour un emploi, l’inadéquation formation-emploi ou l’inégalité entre offre et demande sur le marché du travail ou encore l’injustice socio-économique. Ce sont des freins dans la transition vers un emploi stable et satisfaisant pour un jeune, et la difficulté de trouver des profils qualifiés spécifiques pour les entreprises. A Madagascar, 83,8% des jeunes occupent un emploi vulnérable et seul un tiers des jeunes salariés malgaches ont eu un contrat écrit, selon les statistiques de 2015. L’intégration des jeunes dans le monde professionnel est synonyme de défi, surtout pour ceux qui ne disposent pas de diplôme. Développer les compétences des jeunes, en particulier ceux qui sont peu ou pas qualifiés est nécessaire afin d’améliorer les conditions de recherche et l’accès à l’employabilité. Pour DHL Madagascar et SOS Village d’Enfants, aider les générations entrepreneurs à émerger, c’est de permettre aux jeunes de créer leur emploi au lieu de les laisser courir droit vers le chômage. Ces deux entités essaient de mettre à la disponibilité des jeunes différentes disciplines, des outils, les innovations et l’expérience de professionnels afin qu’ils apprennent en pratiquant et qu’ils acquièrent le savoir être et le savoir-faire qui leur est nécessaire pour bâtir leur avenir.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire