Environnement des affaires : 1 237 entreprises créées cette année

Jacaranda

« Cette année 2018 présente un bilan positif dans l’attraction des investissements étrangers, l’appui aux opérateurs locaux et l’amélioration du climat des affaires ». Le directeur général de l’EDBM (Economic Development Board of Madagascar), l’a évoqué à la presse. A titre d’illustration, 1 237 entreprises ont été créées cette année. Parmi lesquelles 83,16% opèrent dans le secteur tertiaire. En moyenne, plus d’une centaine de nouvelles entreprises ont été enregistrées, sauf aux mois de mai et janvier, au cours desquels on a observé respectivement la création de 54 et 85 entreprises.

Investissement de 2 millions d’euros. En outre, les questions de genre détiennent une place non négligeable dans le monde des affaires malgache tout comme dans le développement du pays. La preuve, il y a eu plus de femmes entrepreneures qui ont monté une entreprise cette année, d’après toujours les statistiques publiées par l’EDBM. Et en matière de promotion des investissements dans les secteurs performants comme le textile et le tourisme, des résultats tangibles ont été enregistrés. On peut citer, entre autres, l’implantation de deux sociétés chinoises dans le domaine du textile en apportant un investissement de l’ordre de 2 millions d’euros avec une création de près de 2 500 emplois. Notons que ce secteur compte actuellement plus d’une centaine d’entreprises employant en tout environ 150 000 personnes. Les exportations de la zone franche malgache  se chiffrent actuellement à 645 millions USD. Madagascar est ainsi le premier exportateur de produits de textile vers l’Union  européenne et les Etats-Unis au niveau de l’Afrique subsaharienne.

Réformes de la justice commerciale. Dans le domaine du tourisme, plusieurs grandes marques internationales sont venues en prospection dans la Grande Île. Certaines d’entre elles envisagent de s’installer en partenariat avec les opérateurs économiques locaux dans le cadre de contrats de gestion. Par ailleurs, plusieurs réformes de la justice commerciale ont été entamées par le Tribunal du Commerce d’Antananarivo en collaboration avec des partenaires techniques et financiers, dans le dessein  d’améliorer l’environnement des affaires à Madagascar. Ce qui a permis d’améliorer le traitement des affaires commerciales. Dorénavant, le délai de traitement des dossiers  est fixé à moins d’un an contre 871 jours auparavant. Le délai entre la saisine et le prononcé de la décision est de 15 à 20 jours tandis que la notification de cette décision peut désormais se faire dans les 10 à 20 jours contre plus de 150 jours auparavant. Et grâce à l’informatisation de la chaîne commerciale, l’existence d’un système de gestion électronique des affaires permet aux juges de suivre l’évolution des dossiers qui leur sont soumis, tout en facilitant et en accélérant leur traitement.

Navalona R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.