EITI Madagascar – Cour des Comptes : Un accord pour un meilleur contrôle des données de l’extraction minière



Jacaranda
Lors de la signature d’un protocole d’accord entre les deux parties.

L’EITI (Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives) Madagascar vient de signer un protocole d’accord avec la Cour des Comptes. « L’objectif consiste à assurer un meilleur contrôle des données financières de l’extraction minière. De plus, cette coopération rend la fiabilité des données financières envoyées par les entités déclarantes et celles inscrites dans notre rapport. C’est d’ailleurs l’une des recommandations exigées par le Secrétariat International de l’EITI, afin que Madagascar puisse obtenir le niveau de progrès satisfaisant », a évoqué Daniella Randriafeno, le Secrétaire Exécutif de l’EITI Madagascar.

« Pays conforme ». De son côté, le Président de la Cour des Comptes, Jean de Dieu Rakotondramihaminaa a soulevé que le contrôle des recettes issues des exploitations minières contribue à lever des doutes qui persistent depuis de nombreuses années au niveau de l’opinion publique, concernant l’utilisation de ces deniers publics.  Rappelons que toutes les parties prenantes doivent s’engager à faire des efforts en satisfaisant les quinze recommandations émises par l’EITI au niveau international. L’objectif est d’atteindre le niveau de progrès satisfaisant permettant à la Grande Île d’obtenir le statut de « pays conforme » aux normes EITI d’ici fin 2019.

Navalona R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.