Développement communautaire : L’exemple de Miarinarivo est une réussite

Les ménages bénéficiaires acceptent de rembourser le coût de réalisation de ces travaux.

Le « Dina » ou la régle communautaire, est souvent utilisé par la population en milieu rural pour lutter contre l’insécurité. Mais cette fois-ci, des villageois ont appliqué ce « Dina » dans le dessein de promouvoir un développement communautaire. A titre d’illustration, un tronçon de route d’une longueur de 250 mètres pouvant desservir la partie Est de l’hôpital de Miarinarivo jusqu’à Miarinarivo II, a été réhabilité sur financement d’un promoteur de projet dit Carnet, soit à hauteur de cinq millions d’Ariary, et ce, en collaboration avec la population locale.  Près de 51 ménages bénéficient de la réhabilitation de cette petite infrastructure de base. En outre, un canal d’évacuation d’eau a été construit dans le but de protéger un puit contre les érosions qui peuvent transporter des déchets à l’intérieur durant la période de pluie. En effet, ce puit sert à alimenter en eau potable cette circonscription. En contrepartie, ces bénéficiaires s’engagent à assainir leur localité en appliquant cette règle communautaire basée sur un carnet, tout en acceptant de rembourser le coût de réalisation des travaux, à raison de 1 500 Ariary par ménage par mois, et ce, sur une période échelonnée de cinq ans. L’exemple de Miarinarivo connaît ainsi une réussite et mérite d’être dupliqué dans d’autres localités et à tous les niveaux.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.