Total Madagascar : Guerre froide entre les employés et la direction

Jacaranda
Alors que Total Madagascar perd du terrain sur le marché, la situation devient tendue au sein de cette compagnie, selon ses employés.

Total Madagascar se dirige-t-elle vers un scandale ? Cette compagnie pétrolière est en difficulté, selon les représentants du personnel. Mécontents de la situation actuelle, ceux-ci n’ont pas hésité à dénoncer ce qu’ils ont qualifié de « mauvaise gestion ».

La situation devient tendue au sein de Total Madagascar. « Nous faisons face à une mauvaise performance, à des harcèlements des employés et à des licenciements abusifs. La Direction actuelle n’est plus appréciée à l’unanimité pour sa compétence, son efficacité et son éthique », ont déclaré ces employés de la compagnie. D’après les informations, Total Madagascar est actuellement la dernière sur les quatre compagnies pétrolières présentes dans la Grande-île, en termes de part de marché. « Cette situation s’est produite depuis l’installation des Directeurs actuels en 2017. C’est une première dans l’histoire que la société se retrouve dans de telles difficultés », ont indiqué les employés mécontents.

Situation grave. Total Madagascar détient encore le monopole de l’approvisionnement en carburant dans l’aviation. Mais hormis ce marché, tous les autres secteurs sont au rouge pour cette société, selon nos sources. « Total est dernière sur les ventes en stations, ainsi que sur les ventes aux professionnels ou ventes B to B. Les directeurs essaient de se justifier auprès de leurs supérieurs à l’étranger, en menant des plans d’actions qui consistent entre autres, à licencier des employés, souvent sans motifs valables, en pratiquant des harcèlements, des affectations et des déclassements forcés, et en supprimant plusieurs avantages acquis », ont indiqué les employés, qui veulent garder l’anonymat par « peur des représailles », selon leurs dires. D’après eux, un des employés a dû rembourser des frais médicaux datant de plusieurs mois, que la société ne voulait plus prendre en charge. « Il arrive également que les dépenses en carburants en entretien, pour les véhicules, sortent de la poche de ceux qui les utilisent, alors qu’on parle bien de véhicules de la société. Ce ne sont que des exemples d’anomalies. Des cas de harcèlements ont également conduit certains employés à démissionner, malgré eux. En bref, les problèmes tendent à se généraliser », ont affirmé les employés. « Nous avons décidé d’exposer la situation aux médias, car la Direction essaie d’étouffer cette affaire, en annulant le mandat de l’ensemble des délégués du personnel, pour pouvoir continuer les mauvaises pratiques actuelles », ont-ils poursuivi. D’après ces employés, ils ne resteront pas les bras croisés et font appel à une intervention urgente du siège de Total.

Antsa R.

Blueline Air Fiber

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. · Edit

    Lionel Levha sème le vent pour les charlots de la suite récoltent la tempête!
    Un foutoir, c’est normal le gilet jaune avec le gilet bleu.
    Et si le K13 gagne la présidentielle, zdrastvouité le gaz et pétrole popov, dasvidania tovarich frantzouski Total.
    La galère sur le territoire de chasse gardée Madagascar.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.