Litchi : Fléchissement des ventes sur le marché européen après les fêtes

Jacaranda

Le litchi figure parmi les produits d’exportation pourvoyeurs de devises à Madagascar.

Sur les 100.000 tonnes de litchi produits chaque année, seulement le 1/5e , soit environ 20.000 tonnes sont exportés essentiellement vers l’Europe. Malgré cela, la filière contribue d’une manière relativement conséquente en termes d’apport en devises.

Bonne campagne. Et cette année, les opérateurs misent encore sur une bonne campagne. Ceci en raison notamment du succès des produits malgache sur le marché européen, pendant les fêtes de fin d’année. Figurant parmi les meilleurs en termes de rapport qualité-prix, le litchi malgache a fait le bonheur des consommateurs européens. Cependant, après la fièvre des fêtes, la tendance est actuellement à la baisse du volume des ventes. D’après la « Lettre du litchi », une publication hebdomadaire du Centre de Technique Horticole de Tamatave (CTHT), l’on assiste à un fléchissement du rythme des ventes depuis la semaine d’après Noël.  « L’écoulement des litchis de  Madagascar acheminés par voie maritime reste actif  mais moins intense. Les actions promotionnelles en grandes surfaces se poursuiventà prix attractif pour

les consommateurs. La qualité des fruits mis en  marché reste satisfaisante.

La commercialisation du litchi de Madagascar  aborde une nouvelle phase de sa campagne, avec la  transition de la période des fêtes de fin d’année,  l’écoulement des litchis issus des navires conventionnels et l’arrivée des premiers conteneurs en première décade de janvier. Cette période s’avère toujours délicate, dans un contexte de retrait progressif de la demande et de la disponibilité encore conséquente de fruits. Ce phénomène est accentué par

l’arrivée des fruits d’Afrique du Sud et du Mozambique, généralement mieux calibrés. Même si les fruits d’Afrique australe n’occupent pas forcément les mêmes créneaux de marché, ils constituent une concurrence à l’égard des produits malgaches ».

Forte dépression. Le calme est encore de mise depuis le début de l’année d’après toujours le CTHT qui parle d’une forte dépression des ventes de litchis de Madagascar après les fêtes de fin d’année. « La première semaine de l’année a été particulièrement calme, avec un ralentissement marqué des ventes de litchis pour toutes les origines présentes  sur les différents marchés. Cette situation est  traditionnelle, avec un désintérêt du public pour les produits festifs en début d’année. Les  préoccupations des consommateurs s’orientent  vers d’autres sujets que les produits alimentaires après les semaines atypiques des fêtes de fin  d’année.  Les ventes de litchis, bien que ralenties, se  poursuivent mais à un rythme moins intense.  Au sortir des fêtes de fin d’année, la concurrence avec les produits d’Afrique australe se fait  généralement davantage ressentir, du fait d’une  part, du vieillissement des fruits de Madagascar  et, d’autre part, du meilleur calibrage des fruits  Sud-africains. Certains marchés européens s’orientent plus volontiers vers les fruits de cette origine que vers les produits malgaches. Toutefois, l’offre malgache reste majoritaire en terme  de volumes et occupe encore une place non négligeable sur les étales des magasins de la  grande distribution, où ils sont proposés à des  prix attractifs ».

Compétitif. Côté prix, Madagascar demeure encore compétitif. En France par exemple, le litchi malgache se vend entre 2.20 euros à 2.30 euros le kilo, alors que les produits en provenance d’Afrique du Sud se vendent entre 3.50 à 4.40 le kilo, en fonction du calibre. « Marché très calme en ce début d’année avec  des ventes ralenties pour les litchis de toutes les origines. La grande distribution procède à des réassortiments de ses rayons, mais s’adapte aux résultats des ventes qui fléchissent après les fêtes de fin d’année.

Des actions de promotions devraient être réactivées la  semaine prochaine pour tenter d’écouler le solde du second navire conventionnel, dont il reste encore des

stocks. Ceci avant l’arrivée des premiers conteneurs  à la fin de la semaine prochaine.

Concurrence plus marquée des litchis d’Afrique du  Sud et du Mozambique, avec des prix de vente agressifs, notamment sur les marchés de gros. Peu de ventes de fruits de Madagascar sur les marchés de gros avec des prix autour de 2.20-2.30€/kg. Le secteur grossiste reste peu intéressé par les produits malgaches, compte tenu des prix pratiqués par les grandes surfaces ne permettant pas le dégagement de marges  intéressantes ».

Recueillis par R.Edmond

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.