DPV : Le laboratoire équipé

Jacaranda
Des outils modernes destinés au laboratoire.  

Après rénovation, le laboratoire national de la direction de la Protection des Végétaux (DPV) auprès du ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, s’est doté de nouveaux équipements modernes, financés à hauteur de 37 millions Ar par le projet de Croissance Agricole et de Sécurisation Foncière (CASEF). Il s’agit d’un projet de la Banque mondiale. Cet appui est opéré dans le cadre de l’amélioration des chaînes de valeur d’agriculture commerciale. Ces équipements modernes sont entre autres constitués de GPS mobiles utilisés pour des travaux de prospection et la cartographie des maladies et insectes ou d’autres nuisibles dans le dessein d’obtenir un aperçu des zones à risques et de bien cadre ensuite les interventions. La DPV pourra ainsi assurer les travaux de surveillance des spéculations et des organismes nuisibles aux cultures. On peut citer, entre autres, les chenilles légionnaires affectant les plantations de maïs dans tout Madagascar et les criquets.

Services gratuits. Notons que les services de ce laboratoire public sont gratuits vu que son statut actuel ne lui permet pas de demander aux usagers le paiement des droits pour les analyses à effectuer. Comme retombées positives, les opérateurs et les producteurs pourront ainsi identifier les organismes nuisibles à leurs cultures tout en luttant contre leurs présences. Ils pourront entre temps certifier que leurs productions sont de meilleure qualité et conformes aux exigences du marché international. Pour l’heure, « on ne peut pas se passer de l’importation des insecticides afin de lutter contre ces organismes nuisibles aux cultures. Mais il faut bien maîtriser leurs utilisations pour éviter une importance de résidus dans les produits agricoles destinés surtout à l’exportation. Raison du renforcement de capacité en matériels de ce laboratoire national », a évoqué Rivo Rakotovao, le Président par intérim, lors de l’inauguration de ce laboratoire national hier à Nanisana dans l’enceinte de l’IFVM ou centre de lutte anti-acridien de Madagascar. Cet événement a été suivi de l’inauguration d’un gîte d’étapes de ce centre et de la remise officielle des équipements de lutte contre les criquets par la FAO.

Navalona R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.