Total Madagascar : Pression sur les employés … et sur les journalistes

Jacaranda

La situation se complique au sein de Total Madagascar. Après l’annonce faite aux médias, par les représentants des employés de cette société, concernant les distorsions qui existent au niveau de la société, ces informateurs affirment qu’ils sont aujourd’hui victimes de menaces et d’intimidations diverses. « Nous avons dénoncé les pratiques défiant la législation Malgache du travail, mais la Direction de Total semble bien décidée à étouffer toute polémique par tous les moyens. Un émissaire des Directeurs de la société Total a contacté certains journalistes, pour leur mettre la pression et essayer d’identifier les employés de Total susceptibles d’avoir parlé de ce qui s’y passe actuellement. Au sein de la société elle-même, la Direction enquête de fond en comble, dans l’intention de prendre des mesures à l’encontre des employés pouvant révéler toutes irrégularités au sein de l’entreprise Total », ont affirmé ces employés. En d’autres termes, la situation s’aggrave et le bras de fer s’intensifie entre les deux parties. Selon les informations recueillies, la DG et ses lieutenants ont récemment poussé les délégués du personnel à démissionner de leur mandat. « Ces derniers n’ont pu et ne peuvent plus jouer leur rôle pour favoriser le dialogue entre les employés et la Direction, et éviter la crise actuelle », a indiqué notre source.

Tension. « Les représentants des employés, plus que terrorisés, tiennent à préciser qu’ils s’inquiètent de leur sort, et sur le sort de la société, qui périclite littéralement depuis la prise de fonction de l’équipe dirigeante actuelle. L’emploi des salariés se trouve doublement menacés : par les sanctions incessantes, licenciement, ou démissions forcées ; et également par le manque de rentabilité actuelle de la société dû à l’équipe dirigeante. En effet, les niveaux de performances actuelles sont un record historique en termes de médiocrité », ont noté les représentants des employés. Par ailleurs, des équipes de journalistes mènent actuellement de sérieuses investigations, afin de mettre à jour la situation réelle et les performances de la société, depuis les deux dernières années. A première vue, Total Madagascar perd du terrain par rapport à ses concurrents, si l’on se réfère aux ventes au niveau des stations-services. De leur côté, les employés de Total Madagascar martèlent l’appel qu’ils lancent aux décideurs au siège de Total à Paris. « En principe, les dirigeants expatriés ne restent que quatre ans à leur poste. Ceux qui sont là actuellement, depuis à peu près deux ans, ont ruiné 18 ans de travail des employés permanents de Total Madagascar. Et après leurs années à Madagascar, ces Directeurs ne subiront plus les conséquences de leur mauvaise gestion. Après eux le déluge, si on peut parler ainsi », ont déclaré les employés. Ceux-ci font appel à une solution urgente afin d’éviter d’aggraver encore plus la situation déjà alarmante. Pour l’heure, la Direction de Total Madagascar ne s’est pas encore exprimée sur le sujet.

Antsa R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Koa raha tsy mpiasan’ i Total daholo ny olona koa anaovana pression. 😂😂😂.
    Ilay directrice ressources humaines mihitsy no manque de dialogue social fa revo hoe vazaha dia manaiky. Dia ilay gasy kely no atao mahamay. Sady sambany mba nahazo fahefana le drh 😂😂😂

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.