Coupure de courant aux 67ha : Un câble blindé de la JIRAMA détruit par des travaux d’une société

Lors de la constatation des dégâts sur place. (Photo : Yvon Ram)

La population résidant dans les quartiers aux alentours de 67ha grogne. En effet, c’est la coupure de courant totale durant la soirée du 16 janvier dernier. Après avoir été avisés, les techniciens de la JIRAMA se sont dépêchés sur place, ils ont constaté que le câble souterrain transportant un courant de 5 000 volts, a été détruit. Il sert à alimenter différents secteurs dont entre autres Mada Hotel, la station d’essence Jovenna et la partie de la Coum au 67ha, et ce, depuis la sous-station de la Jirama dite Aigle Noir. Une équipe de la JIRAMA conduite par son directeur général a effectué une descente sur le lieu où se trouve le dégât pour faire connaître à la presse l’origine de cet incident. En fait, « la rupture de ce câble blindé de la JIRAMA ne peut être due qu’à la mobilisation d’une pelle mécanique pour des travaux effectués par une société de Travaux Publics, qui est encore en pleine activité aux 67ha. Ce qui a engendré les coupures de courant dans ces quartiers », a expliqué Eloi Alphonse Ralaivaoalandreo, le directeur technique Electricité de la Jirama à Antananarivo.

Ligne aérienne. Lors de cette descente, l’équipe de la JIRAMA a entrepris une discussion avec les responsables de cette entreprise œuvrant dans le domaine des Travaux publics afin que celle-ci puisse couvrir les coûts de réparation de ces dégâts. Ensuite, des techniciens de la JIRAMA sont à pied d’œuvre pour réparer ce câble souterrain depuis hier soir jusqu’à ce jour. Par ailleurs, ils ont décidé de remplacer ce câble blindé en une ligne aérienne compte tenu de l’implantation d’un marché sur l’endroit concerné. « Afin d’éviter un tel incident, nous faisons appel à tous les entrepreneurs opérant dans le secteur des travaux publics de nous informer de leurs projets, afin que nous puissions leur donner le plan de lignes électriques souterraines », a-t-il enchaîné. Les responsables de la JIRAMA ont également saisi cette occasion pour faire connaître aux abonnés dans la Capitale que, ceux-ci sont désormais à l’abri du délestage grâce à la provocation des pluies artificielles renforcées par des pluies diluviennes de ces derniers jours. En effet, le niveau des eaux dans les centrales hydroélectriques va remonter, a-t-on conclu.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire