‘Alliance Voahary Gasy’ : Ndranto Razakamanarina, reconduit PCA

Jacaranda
Le PCA de l’AVG Ndranto Razakamanarina, est reconduit pour un 2e mandat.

Cette plateforme a adressé une lettre ouverte au nouveau Président de la République à l’issue de son assemblée générale.

L’organisation de la société civile œuvrant pour l’environnement, ‘Alliance Voahary Gasy’, a effectué une assemblée générale, deux jours durant, à l’hôtel le Grand Mellis à Analakely. A cette occasion, les membres de l’AVG ont renouvelé leur confiance en Ndrantomahefa Razakamanarina, en tant que Président du Conseil d’Administration de cette organisation et Tsialoninarivo Rahajary en tant que vice-président. Ils ont déjà officié sur ces postes lors du premier mandat. Concernant les membres du Conseil d’administration, Tiana Andriamanana de l’ONG assure le secrétariat, Voahary Salama, représenté par Nirina Rasoaharilala, est le trésorier. Par contre, Njaka Andriantefiarinesy, le président de l’Association des Journalistes en Environnement, Claude Fanohiza de la Fondation Tany Meva et Herilala Randriamahazo de l’ONG Ankoay, constituent les conseillers.

Bonne gouvernance. Entre temps, deux autres nouveaux membres ont rejoint l’’Alliance Voahary Gasy’. Il s’agit notamment de FEKRITAMA et de FAFITO FLM. Cette plateforme regroupe ainsi trente organisations. Par ailleurs, le PCA de l’’Alliance Voahary Gasy’ a adressé une lettre ouverte au nouveau Président de la République. En premier lieu, l’AVG sollicite le Chef de l’Etat de veiller à la bonne gouvernance des ressources naturelles à Madagascar en fonction des pouvoirs qui lui sont conférés, de ne les exploiter que pour les intérêts suprêmes des Citoyens Malagasy, pour la génération actuelle et surtout pour celle du futur. En outre, cette plateforme remercie tous les Hauts Fonctionnaires de l’Etat élus et nommés, le Secteur Privé et surtout les Communautés de base qui ont collaboré avec elle pour une bonne gouvernance environnementale. Elle fait appel ainsi aux hauts Fonctionnaires de l’Etat et membres du Gouvernement qui sont engagés dans les différentes négociations, de montrer l’exemple dans le respect des lois et des principes, tout en interpellant les élus et autorités locales de veiller à la bonne gouvernance des ressources naturelles, car tous les délits et crimes contre les ressources naturelles se passent sous leurs yeux.

Force de proposition. Par ailleurs, l’AVG fait appel à tous les citoyens malgaches de suivre de près les situations locales de bonne gouvernance des ressources naturelles tels que les forêts, les ressources en eau ; les ressources naturelles non-renouvelables, les ressources halieutiques et marines. Ils peuvent travailler de près avec les Organisations de la Société Civile (OSC) régionales et nationales en cas de doutes et si besoin. Et enfin, « les OSC ont pour vocation de veiller sur les intérêts suprêmes de l’Etat et des communautés et sont de force de propositions. En ce sens, elles travaillent en collaboration avec l’Etat, mais néanmoins, peuvent, dans le cas contraire, s’insurger pour l’intérêt de Madagascar », a conclu Ndranto Razakamanarina.

Navalona R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.