Institut Malagasy de Leadership : Pour débloquer les vrais potentiels et transformer l’économie malgache

Le président de l’IML, Mamy Rakotondraibe, lors du lancement officiel de l’institut.

Madagascar a besoin de leaders à tous les niveaux de la gestion publique. C’est ce qu’a soutenu le président de l’IML (Institut Malagasy de Leadership), Mamy Rakotondraibe, lors du lancement officiel de cet institut, la semaine dernière.

« Pour toutes personnes qui ont pu travailler, entreprendre ou produire dans le pays,  est très difficile de défendre notre bilan collectif à l’international. Face à des pays comme la Mozambique, la Tanzanie ou le Kenya pour ne citer que nos voisins continentaux, nous sommes en réelle déperdition et nettement distancé. Un constat sans ambages, malgré nos richesses plus prépondérantes et nos compétences techniques reconnues. Une chose est certaine, notre retard est une affaire de tous, et réussir seul est toujours fragile car source de fracture sociale. Parce que notre société a perdu cette notion de bien collectif, toutes les parties prenantes évoluent à des degrés différents. Pourtant, Collectif est bien le maître mot, cela suppose un travail d’équipe coordonné par un coach, un capitaine ou plus exactement un leader apte à partager une vision, insuffler des valeurs communes, des principes établis et capables d’inspirer l’ensemble pour donner envie et motivation, afin d’œuvrer vers un même but. Nous avons besoin de leaders, si nous souhaitons débloquer nos vrais potentiels et générer une croissance plus rapide et plus durable », a indiqué le fondateur de l’IML.

Leaders. Depuis le début du 21e siècle, les entreprises les plus performantes ont vite compris que la maîtrise des procédures, des systèmes et des capitaux, véritable expertise des directeurs fonctionnels ne leurs garantissent plus une longueur d’avance. L’ingénierie, la production ou les rapports ne sont que des ressources certes essentielles mais pas suffisantes. Le monde de l’instantanéité, de la globalisation et de l’hyper connecté ont fait naître le besoin de donner un sens aux identités des entreprises. Expliquer le pourquoi pour gagner l’empathie de la conscience collective – bref, il faut savoir partager sa vision pour exprimer ses intentions. Cela suppose une concordance de la parole à l’action, une responsabilité assumée, et une redevabilité certaine. Ce sont aujourd’hui les trois leviers pour forger la crédibilité et la confiance, premiers facteurs clés de succès dans un monde hyper concurrentiel. C’est ainsi que les attraits de leaders sont devenus incontournables et essentiels dans la conduite des entreprises, d’après les explications du président de l’IML. Ce sont d’ailleurs les raisons de la création de l’institut, d’après ses dires. A noter que la première promotion de l’institut débutera la formation le 5 mars.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire