Centrale hydroélectrique de Sahofika : Début des travaux de construction prévu en décembre 2019

Un barrage de 60m de hauteur sera construit à Sahofika pour créer un réservoir d’eau s’étalant sur 6,7Km².

192MW s’ajouteront à la puissance du Réseau Interconnecté d’Antananarivo (RIA), grâce au projet d’aménagement hydroélectrique de Sahofika. Cette solution en énergie amorcera l’essor économique et le développement industriel dans la Capitale.

Tous les indicateurs confirment que, Madagascar est dans la bonne voie, dans son processus de développement économique. Si l’approvisionnement en énergie électrique figure parmi les principales causes de la réticence des investisseurs, ce problème sera bientôt résolu. En effet, le projet Sahofika permettra de doubler la puissance du RIA, avec plus de 200MW installés pour une puissance de 192MW. C’est ce qu’ont expliqué les responsables auprès du Ného ou Consortium Eiffage-Themis-Eranove-HIER, à qui le Gouvernement Malagasy a confié la réalisation du projet d’aménagement hydroélectrique, sur la rivière Onive. « Sahofika produira environ 1500 GWh par an à partir d’une source d’énergie propre, à un tarif significativement plus bas que la moyenne de production nationale. Par ailleurs, il offrira une puissance garantie supérieure à 130 MW même durant les étiages », a indiqué le Consortium qui travaille en partenariat avec le Ministère de l’Energie et des Hydrocarbures. A noter que le projet a été attribué en 2016 au consortium, à l’issue d’un appel d’offre international mené par le gouvernement malagasy dans le cadre d’un plan de réformes visant à développer la production indépendante d’énergie à partir de sources durables et à répondre à la forte demande en énergie électrique du pays. Ce projet contribuera fortement au développement national et local suivant les exigences les plus strictes en matière d’environnement, d’engagement sociétal et de gouvernance, d’après ses promoteurs.

Calendrier. Le projet Sahofika est cofinancé par plusieurs bailleurs de fonds, parmi lesquels figure le Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD). D’après les informations, il s’agit d’une initiative issue du Partenariat public-privé, dont les investissements pour la mise en œuvre n’a pas d’incidence sur le budget de l’Etat. Il s’agira de la seule Centrale hydroélectrique qui peut garantir une puissance en pointe à toutes les saisons, même à l’étiage, grâce à son énorme réservoir. Elle sera également la seule centrale hydroélectrique qui redressera les comptes nationaux d’exploitation de la Jirama. Selon le calendrier préétabli, les travaux de construction des infrastructures devraient débuter vers le mois de décembre de cette année. L’étude sociale et environnementale a déjà commencé en mars 2018 et devrait s’achever au mois de mars 2019. De même pour les procédures d’expropriation et d’indemnisation des communautés locales concernées.  En ce qui concerne les infrastructures, le projet prévoit la construction d’un barrage de 60m de hauteur pour permettre de retenir l’eau sur une surface de 6,7Km². Selon les présentations, l’usine sera située à 716m du barrage et sera composé de sept turbines pour la production d’environ 1500GWh d’électricité par an.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Pour ceux qui souhaitent avoir plus d’information, voici le site officiel de la centrale hydroélectrique de Sahofika : https://www.neho.mg

  2. Enga anie mba ho tanteraka.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.