Agriculture biologique : Six entreprises malgaches au « Salon Biofach 2019 » à Nuremberg

Jacaranda
Madagascar dispose d’une importante potentialité en agriculture biologique.

Pour les entreprises malgaches, le « Salon Biofach » est une occasion d’envergure pour échanger autour des dernières tendances du marché mondial des produits biologiques

L’agriculture biologique est plus que jamais devenue un secteur porteur à Madagascar. La Grande Ile commence à occuper une place privilégiée et se trouve au 4e rang en termes de nombre d’exploitants et au 64e rang en termes de superficie  sur les 164 pays pratiquants.

Nouveaux marchés

Cette position privilégiée va encore se conforter avec la participation de six entreprises malgaches à l’édition 2019 du Salon mondial de l’agriculture biologique Biofach qui se tiendra à Nuremberg (Allemagne) du 13 au février prochain. L’annonce de cette participation a été faite, hier au siège de l’ « Economic Development Board of Madagascar », par le « Syndicat Malagasy de l’Agriculture Biologique » (SYMABIO). Ce sera une occasion pour ces entreprises malgaches d’échanger autour des dernières tendances du marché mondial des produits biologiques. Et ce, en vue de cibler de nouveaux marchés, de créer de nouveaux contacts à travers des rencontres B to B et bien entendu de promouvoir et vendre leurs produits. « L’objectif est que chacune des entreprises du SYMABIO qui participera à cette grande foire mondiale de l’agriculture biologique puisse concrétiser au moins 2 nouveaux partenariats commerciaux ». a-t-on indiqué, lors de cette conférence de presse. En tout cas, il y aura du concret pour les agriculteurs biologiques malgaches participants dans la mesure où une liste des clients potentiels ainsi que leurs demandes et leurs exigences sera établie afin de créer des conditions favorables au montage de nouveaux partenariats. Les démarches seront par ailleurs appuyées dans le futur, par le programme « develoPPP.de », financé par le ministère fédéral Allemand de la Coopération Economique et du Développement (BMZ). Il s’agit d’un programme qui encourage l’engagement du secteur privé afin d’atteindre les objectifs de développement durable de la filière bio.

En 2018, le salon Biofach de Nuremberg a enregistré .3.000 entreprises et près de 50.000 participants venus de 134 pays.

Potentialité importante

Dans ce contexte concurrentiel de plus en plus marqué, Madagascar est reconnu comme étant un pays qui possède une potentialité importante en matière de production biologique. Un modèle de développement respectueux des hommes, de leur santé et de l’environnement constitue un contexte de développement favorable. Au niveau mondial, cette forme d’agriculture connaît actuellement une dynamique forte avec un taux de croissance de la demande de 15% par an depuis 2015. Ce qui fait que, sur 36 pays africains, la Grande Ile se place actuellement parmi les 10 premiers en termes de superficie biologique totale et de nombre d’exploitants. 25.000 exploitants d’agriculture biologique sont recensés à Madagascar avec une superficie de 120.000 ha. In fine, l’idée est de développer des filières agricoles porteuses pour une agriculture responsable et durable tournée vers le marché international.

Marché allemand

Pour en revenir au Salon de Nuremberg, il regroupera une fois de plus, les professionnels de l’agriculture biologique qui travaillent sur toutes les étapes de la chaîne de production organique : producteurs, distributeurs, acheteurs et décideurs. ​​ Une session de présentation avec l’ambassade de Madagascar en Allemagne est prévue pour appuyer le secteur privé malgache afin de percer le marché allemand et de faire la promotion des produits biologiques en provenance de Madagascar. L’EDBM dans sa mission de promotion de la filière agro-industrie facilitera les rencontres B2B lors de l’évènement et mettra en avant Madagascar, comme pays propice aux investissements internationaux. C’est dans ce contexte que l’unité « Competence Center for the PrivateSector » (CCPS), mise en place par la coopération allemande GIZ, en partenariat avec l’ « Economic Development Board of Madagascar » (EDBM), s’attelle à la création de liens d’affaires durables entre le secteur privé malgache et international. Elle vise également à renforcer le dialogue public-privé. Le CCPS soutient la participation d’entreprises à certains événements, notamment les foires et les salons à caractère économique aussi bien nationaux qu’internationaux afin de favoriser le « matchmaking » d’entreprises engagées pour le développement durable.

R.Edmond.

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.