PND : Place à la continuité et à la réalisation de l’IEM

Jacaranda

Décisive. Cette année 2019 le sera évidemment pour le pays. Et ce, aussi bien sur le plan politique qu’économique.

Garantie de stabilité

Mais sur le plan politique, tout d’abord, l’avènement d’un gouvernement issu d’une élection présidentielle considérée généralement comme démocratique et s’étant déroulée dans de bonnes conditions est très prometteur, car l’alternance démocratique qui règne actuellement est une garantie de la stabilité économique, première condition de la marche vers le développement. Le premier gouvernement de techniciens mis en place par le nouveau  président de la République affiche une détermination pour relever le défi de la relance économique. Sur ce dernier plan justement, l’on peut dire que les conditions sont actuellement réunies pour un nouveau départ sur le chemin de la croissance.

« Velirano »

En effet, l’année 2019 est notamment marquée par l’achèvement du Plan National de Développement (PND). Visiblement le nouveau régime mise sur la continuité, tout en optant pour des innovations par rapport aux exigences de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar. « Nous allons poursuivre les actions pour la réalisation du PND » a déclaré récemment, le  ministre de l’Economie et des Finances, Richard Randriamandrato. Et lui d’ajouter : « Ces actions seront tournées vers la réalisation des programmes présidentiels, dans le cadre de l’IEM ». Une manière de dire que l’exécutif est là pour travailler sur la réalisation des « Velirano » d’un Président élu démocratiquement sur la base d’un suffrage universel direct. En tout cas, le premier gouvernement Ntsay part avec une base économique saine et prometteuse.

Engagement.

La croissance économique moyenne estimée à 5,2% laisse augurer un avenir meilleur même si elle ne permettra pas encore d’éradiquer la pauvreté. Les efforts seront notamment axés sur la bonne gestion des finances publiques et les programmations économiques et financières resteront focalisées sur la préservation de la stabilité macroéconomique. Les déplacements faits récemment par le président de la République Andry Rajoelina démontrent son engagement à faire face aux urgences. Notamment au niveau du secteur social dont l’éducation et la santé ainsi que celui du renforcement de la sécurité publique. Le développement des infrastructures stratégiques, l’affermissement de l’Etat de droit et la lutte contre la corruption figurent également parmi les priorités.

R.Edmond.

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Le C.V. du nouveau « Prézida » est invisible à ce jour…Je me demande pourquoi est-ce qu’ il cache son parcours scolaire/universitaire? existe-t-il ? Les Malagasy ont le droit de tout savoir sur monsieur le « prézida »…la moindre des choses c’est de publier des copies certifiées conformes des diplômes…………..il ne sait même pas le sens du terme « parité », ce monsieur est une honte pour Madagasikara…………………

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.