Projet d’exploitation d’ilménite : Un appel au Président à rompre le contrat avec Base Toliara

Jacaranda

Les organismes internationaux œuvrant pour la protection de l’environnement doivent également intervenir, selon Théo Rakotovao, le président de l’association MAZOTO.

« On n’a pas été écouté par l’ancien régime. Maintenant, il y a un nouveau dirigeant à Madagascar. Nous relançons nos revendications en appelant le Président Andry Rajoelina à rompre le contrat avec Base Toliara qui va mener un projet d’exploitation d’ilménite sur une superficie de 407km² dans la région Atsimo Andrefana. C’est un contrat conclu avec l’ancien régime ». Théo Rakotovao, le président de l’association MAZOTO, qui plus est, le natif de la région, lors d’une conférence de presse hier. En effet, « on n’accepte pas que les communautés locales seront dépourvues de leur terre. Une partie de la Forêt Mikea sera également détruite alors qu’il y a des hommes qui y vivent. Une forêt de baobab et une aire protégée gérée par Madagascar National Parks, y seront également touchées. Les organismes internationaux œuvrant pour la protection de l’environnement comme le WWF, doivent ainsi s’opposer à ce projet d’exploitation minière », a-t-il rajouté.

Inadmissible. « Si ce sont des simples paysans qui pratiquent la déforestation, on les sanctionne car ils détruisent l’environnement, mais quand c’est une firme multinationale qui va ravager une forêt avec un engin, tous ces organismes internationaux se taisent. C’est inadmissible », d’après toujours les explications de ce président de l’association MAZOTO. Notons que des représentants des communautés locales sont venus assister à cette conférence de presse pour se faire entendre leurs doléances auprès des autorités compétentes. « Ils vont demander une audience auprès du ministre en charge des Mines et des Ressources Stratégiques », selon leurs dires. Georges Ratovo, le président de l’association « Zanadriake » dans la commune rurale de Toliara I a témoigné que la mise en place prochaine d’une jetée sur la plage d’Andaboy, ne permet plus aux pêcheurs locaux d’y pratiquer leurs activités. Cependant, une telle infrastructure contribue au contraire à attirer des poissons vers la zone, d’après un technicien spécialisé en matière de pêche.

Permis environnemental. Quant à Benetsy, président d’une association paysanne dans la commune rurale d’Ankilimalinike, Toliara II, il se plaint que leurs activités agricoles seront détruites à cause de ce projet. Par contre, « des membres de nos communautés ont demandé des emplois auprès de Base Toliara et y travaillent faute de moyens de survie», a-t-il enchaîné. Il faut savoir également que le projet d’exploitation d’ilménite n’a pas encore démarré. La compagnie minière a déjà eu son permis environnemental et son permis d’exploitation. Elle entame en ce moment le recrutement et la formation des employés locaux pour la phase de construction des infrastructures. Dans la foulée, « on veut notre terre à nous. On ne va pas du tout accepter que des étrangers viennent chez nous pour nous expulser de notre terre. On va les combattre. Et même si c’est Jésus Christ qui vient nous débarrasser de notre terre, on va l’empêcher », persiste et signe Théo Rakotovao.

Navalona R.

Share This Post

4 Comments - Write a Comment

  1. I faut revoir ce problème d’après ce que je vois,pas ce projet d’exploitation manière de ilménite n’apporte rien de positif si il ce réalise non.de plus c’est bien la preuve que Héry mapiesona na rien fait durant son travail .

  2. Hormis la destruction programmée de l’environnement de ce site déjà très fragile et avec toutes ses conséquences néfastes, ce projet d’exploitation minière de l’ilmenite n’apporte rien de positif si il se réalise.
    Au contraire cette exploitation minière est un danger inconmensurable pour la santé publique, pour la biodiversité terre comme mer et surtout pour la vie des populations très exposées aux divers polluants chimiques engendrés par cette exploitation laquelle n’apporte que des maladies mortelles.
    Le permis environnemental exibé n’est que du pipeau c’est un vrai leurre.
    Dans cette macabre affaire, il faut comprendre que les exploitants ne s’arrêteront pas sur l’ilmenite, ils vont piller tout de qui existe.
    Alors, batailler fort citoyens pour mettre en échec et en état de nuire ces véreux exploitants.
    C’est de votre existence dont il s’agit.
    Courage.

  3. Tout cela n’a pas eu lieu si ce macho de hery faisais bien son travail et veillez à l’avenir de Madagascar!! Même si c’est difficile à rompre j’ai confiance au gouvernement actuel il fera tout pour rompre cela !

  4. Il faut revoir ce problème.
    Quand Base Toliara , QMM, Ambatovy et Fraise exploitent des ressources minières bien définies, comment se fait le contrôle de ce qui est expédié à l’extérieur ? Qui vous dit qu’il n’y a pas de pierres précieuses parmi ce qu’ils envoient ( or, rubis, saphir, diamant, …etc… ?
    Et le respect des us et coutumes ? Et notre Hasina ? Et le respect de l’être humain ?

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.