Aéroports internationaux: Le personnel de Sofitrans va enclencher un mouvement « brassard »

Jacaranda

RavinalaAirports est habilitée à désigner les prestataires de services au niveau des aéroports internationaux d’Ivato et de Nosy- Be.

Le personnel de Sofitrans est sur le point de lancer le mouvement brassard. L’on apprend en effet que pour contester la mise à l’écart de Sofitrans des prestations Duty free au niveau des aéroports internationaux d’Ivato et de Nosy Be, le personnel en question  envisage de porter un brassard jaune pendant trois jours, orange pendant trois jours et enfin rouge pendant trois jours.

Avantages

Un mouvement de contestation qui n’a pas forcément sa raison d’être puisque en fin de compte, en tant qu’entreprise locale, Sofitrans  a plutôt bénéficié d’un certain nombre d’avantages dans la procédure d’appel d’offres pour désigner le prestataire Duty free. Une précision tout d’abord : c’est en vertu du contrat de concession passé avec l’Etat malgache que RavinalaAirports dispose  droit de désigner les prestataires pour les activités de Duty free, Catering et Food and beverage. Une procédure dans laquelle, Sofitrans a par exemple, eu droit à des extensions de délai pour lui permettre de peaufiner ses offres. Pendant pratiquement une année, Sofitrans a  fait des offres à trois reprises.  Malheureusement les offres en question n’ont pas toutes répondu aux critères exigés pour que les prestations soient à la hauteur du statut d’aéroport international, de renommée.

Exclusivité

 Ce qui n’empêche pas pour autant à Sofitrans de rester un partenaire dans les services à l’aéroport. En effet, l’entreprise a encore le droit d’opérer sur les  services  Catering et Food and beverage. Elle en aura même l’exclusivité puisque des discussions sont actuellement en cours afin de  lui permettre de décrocher le marché sans appel d’offres. Plus particulièrement au niveau du service Food and beverage, un contrat de restauration a été signé entre RavinalaAirports et Sofitrans. Un avantage non négligeable quand on sait que l’on projette actuellement de faire passer à quatre le nombre de restaurants à Ivato. Cette extension des activités vont bien évidemment entraîner une importante croissance de ses activités et chiffres d’affaires. Le business plan de l’aéroport parle d’un chiffre d’affaires qui passera de 1,2 milliards d’ariary à sept milliards d’ariary dès la première année.  Un avenir prometteur, en somme pour Sofitrans. Du coup, les observateurs se posent la question de savoir, pourquoi une partie du personnel insiste sur la partie Duty free qui ne représente pourtant qu’une partie pas trop significative de l’ensemble de ses activités. La grève concoctée par cette partie  du personnel est d’autant plus incompréhensible quand on sait que RavinalaAirports  a déjà fait entendre que même si Sofitrans ne se chargera plus des activités Duty free, il n’y aura aucune perte d’emploi.

R.Edmond

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.