Faux diplômes : « Des sanctions seront prises », dixit le ministre Rejo-Fienena Félicitée

Jacaranda

Une descente inopinée a été effectuée par le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Rejo-Fienena

Lors d’une descente inopinée effectuée par le ministre René-Fienena Félicitée dans les régions de Vakinankaratra et du Menabe.

Félicitée dans les régions de Vakinankaratra et de Menabe. Elle a entre autres, visité l’Institut d’Enseignement Supérieur d’Antsirabe Vakinankaratra (IESAV) comptant plus de 1 300 étudiants et l’Institut d’Enseignement Supérieur du Menabe (IESM), une annexe de l’Université de Toliary, mise en place par le Pr Rejo-Fienena Félicitée et ses équipes. Cette université compte 220 étudiants avec les nouveaux entrants pour cette année. Et à part les filières techniques de l’Environnement et Agronomie, deux nouvelles mentions (Biodiversité-Conservation, Agroforesterie) seront bientôt mises en place. A cette occasion, le ministre de tutelle a déclaré qu’il ne faut plus tolérer les faux diplômes et les faux relevés de notes pour tous les concours d’entrée à l’université. « Et des sanctions seront prises », a-t-elle enchaîné.

Normes. Force est de reconnaître que les titulaires de faux diplômes sont en nette recrudescence depuis ces dernières années. A part les étudiants qui veulent s’inscrire au niveau des universités, ce sont notamment des hauts employés de l’Etat et des agents travaillant au sein des institutions publiques et des ministères qui utilisent des faux diplômes. Certains d’entre eux ont été déjà sanctionnés et d’autres restent encore dans leurs postes. Il faut pourtant que l’exemple vient ainsi d’en haut. Par ailleurs, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Rejo-Fienena Félicitée, a effectué une dotation en matériels informatiques dans le cadre de cette visite. Elle a en même temps suivi les travaux de constructions au sein de l’IESM (Institut d’Enseignement Supérieur du Menabe). « Il faut faire les suivis et les contrôles stricts de tous les travaux parce que le Ministère n’accepte plus le laisser-aller. En effet, il faut toujours se conformer aux normes en matière de construction de bâtiment», a-t-elle précisé.

Recrutement. L’objectif de son département ministériel vise à  améliorer la qualité de l’enseignement à Madagascar en constant de visu les réalités locales et en apportant des solutions à toutes les contraintes rencontrées par les acteurs locaux, y compris les conditions de travail des étudiants et du personnel de l’université. Et parlant du recrutement des enseignants, elle a réitéré qu’il faut en procéder en toute objectivité. Autrement dit,  « il faut recruter les profils compétents et prioriser les candidats ayant leur doctorat et HDR, étant donné qu’ils sont nombreux à avoir formulé une demande auprès du Ministère et qu’ils vont assurer la qualité de l’enseignement. Et désormais, les recrutements se feront en toute transparence et aucune corruption ne sera tolérée », a-t-elle poursuivi. Cette mesure s’inscrit dans la nouvelle vision du ministère. « Il faut oser apporter du changement ».

Navalona R.

Blueline Air Fiber

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Le Prézidà est épargné car il n’ en a aucun (vrai ou faux)…de ce côté il est tranquille. C’ est bien!

  2. Qu’elle s’occupe alors d’un de ses collègues réputé d’avoir un faux diplôme .

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.