Banque mondiale : David Malpass en visite à Madagascar

Jacaranda

Un tournant décisif dans les relations entre la Banque mondiale et Madagascar. David Malpass, le Président du Groupe de la Banque mondiale sera de passage à Madagascar du 29 avril au 3 mai prochain.

Outre Madagascar, David Malpass se rendra également en Ethiopie et au Mozambique. Il s’agit, en effet de son premier voyage à l’étranger en tant que chef de cette institution internationale de développement et de son premier voyage en Afrique depuis sa prise de fonction le 9 avril 2019.

Stabilité économique

La visite de David Malpass portera essentiellement sur le travail du Groupe de la Banque mondiale avec les pays africains visant à promouvoir la stabilité économique et à renforcer la résilience , sur l’appui de l’institution aux pays les plus pauvres du monde par l’intermédiaire de l’Association internationale de développement ; ainsi que sur le potentiel des partenariats avec le secteur privé pour attirer et constituer les ressources nécessaires pour aider les populations à atteindre leurs objectifs de développement. Durant sa visite, M. Malpass rencontrera des dirigeants et d’autres acteurs du développement à Madagascar, en Éthiopie et au Mozambique. Il visitera également plusieurs projets financés par le Groupe de la Banque mondiale dans chacun de ces pays. Au Mozambique, il visitera la ville de Beira, fortement touchée par le cyclone Idai en mars 2019. « La mission du Groupe de la Banque mondiale est plus urgente que jamais : d’ici à 2030, près de neuf personnes sur dix vivant dans l’extrême pauvreté vivront en Afrique subsaharienne. J’ai choisi le continent africain pour ma première visite officielle en tant que président du groupe de la Banque mondiale, en reconnaissant les nombreux et difficiles défis que doivent relever les dirigeants pour promouvoir la croissance économique, la sécurité et la bonne gouvernance », a-t-il déclaré. « Nous devons accroître la dynamique de développement de l’Afrique pour favoriser une croissance reposant sur une large base, augmenter les revenus médians, créer des emplois, renforcer la résilience climatique et intégrer les femmes et les jeunes dans les économies. Je suis impatient d’échanger avec les dirigeants, les représentants du secteur privé – et directement avec les populations d’Ethiopie, de Madagascar et du Mozambique – sur la manière dont le Groupe de la Banque peut aider davantage à relever ces défis. »

Rappelons que cette visite du Président de la Banque mondiale a été déjà évoquée, lors de la participation du ministre de l’Economie et des Finances, Richard Randriamandrato, aux dernières Réunions de Printemps de la Banque mondiale et du FMI à Washington.

Recueillis par R.Edmond.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.