Propriété industrielle : Le sport, une industrie mondiale de plusieurs milliards de dollars

Jacaranda
Le DG de l’OMAPI Christian Ravoaraharison donnant des explications à l’assistance.

Comme partout dans le monde, l’Office Malgache de la Propriété Industrielle (OMAPI) acélébré la Journée Mondiale de la Propriété Intellectuelle, hier.

Une journée marquée par une « porte ouverte » qui s’est tenue, hier au siège de l’OMAPI à Volosarika Ambanidia, pour faire découvrir au public, le maximum de détails sur cet organisme public chargé  de l’administration de la propriété industrielle et de la promotion de l’activité inventive à Madagascar.

Industrie mondiale. Cette année la JMPI est axée sur le thème « Décrocher l’or”. Une occasion pour le monde de la propriété intellectuelle de s’intéresser davantage au sport qui est devenu une industrie mondiale pesant plusieurs milliards de dollars. Le secteur sport favorise notamment les investissements dans des installations comme les enceintes sportives ou encore les réseaux de communication employant des millions de personnes dans le monde entier et en divertissant beaucoup plus. Les relations d’affaires fondées sur les droits de propriété intellectuelle contribuent à garantir la valeur économique du sport, ce qui, à son tour, stimule la croissance de ce secteur en permettant aux organisations sportives de financer les événements que nous prisons, et en fournissant les moyens de promouvoir le développement du sport à la base. Un développement qui rime bien évidemment avec le concept de la propriété intellectuelle et l’innovation. En effet, les entreprises du secteur sportif utilisent les brevets et les dessins et modèles pour encourager le développement de nouvelles technologies, de nouveaux matériaux, de nouveaux types d’entraînements et de nouveaux équipements sportifs afin d’améliorer les performances physiques et d’attirer les fans du monde entier. Par ailleurs, les marques et l’image de marque optimisent les recettes commerciales provenant du parrainage, du merchandising et des contrats de licence. Ces recettes couvrent le coût de l’organisation d’événements de classe mondiale, tels que les Jeux olympiques et la Coupe du monde, et permettent de préserver la valeur et l’intégrité de ces événements exceptionnels. Les personnalités du sport réussissent à gagner des sommes considérables en passant des accords de parrainage avec différents propriétaires de marques ou en exploitant leur propre marque en tant qu’athlètes.

Veille stratégique. Pour en revenir à Madagascar, l’OMAPI est en mesure donner au public tous les services relatifs aux brevets d’invention, aux certificats d’enregistrement de marques de produits ou de services, aux certificats de dessins ou modèles industriels ainsi que les certificats d’enregistrement de noms commerciaux. Selon le Directeur Général de l’OMAPI, « toutes les dispositions ont été prises pour faciliter l’accès aux services liés à la propriété industrielle à Madagascar ». Sur ce point d’ailleurs, l’OMAPI est actuellement doté de matériels modernes permettant aux usagers de protéger leurs droits. Actuellement l’OMAPI opère une veille stratégique de propriété industrielle en sensibilisant le public sur la nécessité de renouveler les marques tous les dix ans. Des lettres ont été d’ailleurs envoyées à plus de 1000 entreprises pour qu’elles puissent procéder à ce renouvellement. Par ailleurs, l’OMAPI est actuellement dans sa phase finale d’obtention de la certification ISO 9001 – 2015. L’OMAPI qui est actuellement en pleine numérisation est en passe de dématérialiser les procédures. L’organisme opère également une enquête de satisfaction et de sensibilisation au niveau d’un certain nombre de régions commeVakinankaratra, Menabe, Amoron’i Mania, Haute Matsiatra, Vatovavy Fitovinany, et Atsimo Atsinanana.

Cette campagne vise à informer le secteur de l’enseignement, le secteur privé, les artisans sur l’importance de l’exploitation de la propriété industrielle et la vulgarisation de la culture de la propriété industrielle pour tous les Malgaches. Ainsi, 684 étudiants et 182 entreprises et artisans ont été sensibilisés au cours de cette même période.

R.Edmond.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.