PLAE III : 8965 ha de reboisement villageois individuel réalisés

Le Programme de Lutte Antiérosive dans sa phase III (PLAE III) a mené cinq campagnes de reboisement durant les périodes de 2014-2019 dans les 50 communes ruraux des sept Districts issues de ses trois régions d’intervention. Il s’agit notamment de Diana, de Boeny et de Betsiboka. Comme résultat, 8 965ha de reboisement villageois individuel ont été réalisés. C’est ce qu’on a appris lors de la clôture officielle des campagnes de reboisement de ce programme qui s’est tenue tout récemment dans la commune d’Ambondromamy, district d’Ambato-Boeny.

Fins énergétiques. Ainsi, près de 1.917,86 ha de bassins versants ont pu être aménagés grâce aux reboisements de protection et de l’agriculture de conservation. Notons que ce programme sous tutelle du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, vise à contribuer à la pérennisation de la gestion adéquate des bassins versants et à la réalisation de reboisement villageoise à des fins énergétiques. Ses objectifs pour ces cinq dernières années ont été ainsi atteints, selon ses dires. Et parlant de la situation foncière, 3.717 ha de surfaces de reboisement villageois individuels, ont été sécurisés. Et sur les 1.775 certificats fonciers édités, 661 certificats ont été délivrés.

14 131 paysans. Par ailleurs, le programme PLAE III procure des emplois aux paysans à travers la formation de pépiniéristes. De plus, l’approvisionnement des ménages en bois de chauffe ou de charbon induit à l’augmentation des revenus des groupes cibles ainsi qu’à la réduction de la pression sur les forêts naturels et la biodiversité. En outre, les reboisements renforcent la fertilité du sol et protègent les sites agricoles ,les périmètres irrigués contre l’érosion et l’ensablement. Pendant sa phase III, 14.131 paysans ont bénéficié de l’appui du PLAE. Et lors de cette cérémonie de clôture, des lots ont été remis aux meilleurs groupements de reboisements dans les sept districts d’intervention du programme qui prendra fin le 30 juin prochain.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. C’est vrai que ce dernier temps, Madagascar était devenu une île rouge à cause de la déforestation et le feu de brousse, pour y remédier il n’y a qu’une seule solution possible est de se lancer sur la politique de reboisement, la refondation de Madagascar donc touche tous les domaines!

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.