Ministère de l’Economie et des Finances : Germain, nouveau Directeur Général des Impôts

Jacaranda
La passation entre le nouveau DGI (2e à partir de la droite) et son prédécesseur (5e à partir de la gauche) a eu lieu hier.

La passation entre le nouveau Directeur Général des Impôts (DGI) nommé lors du conseil des ministres du 24 avril dernier et son prédécesseur, Garisse Razafindrakoto a eu lieu hier, en présence entre autres, du SG du Ministère de l’Economie et des Finances, Bien Aimé Raoelijaona et du Directeur de cabinet, Tsialiva Rajaobelina. Sans oublier la grande famille du fisc représentée notamment par le « Fikambanan’ny Mpiasan’ny Hetra ».

« Lutte contre la corruption et transparence ». Ce sont les maîtres-mots du nouveau Directeur Général des Impôts qui s’appelle Germain. Un nom plutôt court, contrairement à sa longue carrière dans l’Administration fiscale qu’il avait intégré en mai 2002, après être sorti major des Inspecteurs des Impôts – Promotion Philibert Tsiranana – de l’Ecole Nationale d’Administration Malgache (ENAM) en 2001. Et ce, sept ans après avoir obtenu une maîtrise en sciences de gestion, option Finance – Comptabilité en 1994, à l’Université de Barikadimy à Toamasina. Ce natif de Toliara devait ensuite décrocher le DEA en 1996 à Ankatso.  C’est dire que l’homme qui a soufflé ses 53 bougies le 19 janvier dernier, connaît bien le pays. Qui plus est, avant de rejoindre le fisc, il était spécialiste en Privatisation et consultant permanent de la Banque Mondiale auprès du Secrétariat Technique à la Privatisation.

International. Il a également des expériences à l’international pour avoir suivi  des formations sur la fiscalité en France. A savoir, « TVA et ses mécanismes » en 2004 ; puis « Contrôle fiscal et lutte contre la fraude fiscale internationale » en 2010 à l’Ecole Nationale des Impôts à Noisy Le Grand à Paris. Il a aussi étudié aux Universités de Paris Dauphine et de Sorbonne où il avait obtenu le Master en Economie et Administration fiscale en 2004. Il a évidemment participé à plusieurs conférences internationales axées sur différents thèmes : « Civisme fiscal » à Kinshasa en RDC en 2008 au titre du Centre de Réflexion pour le Développement des Administrations Fiscales Francophones (CREDAF); « Erosion de la base imposable et transfert illicite des bénéfices » en 2014 avec l’ATAF ; « Les rôles du conseil d’administration, de la direction, de la gestion du risque et de l’audit interne » en 2018 avec le FMI.

Chef. Le nouveau DGI a le profil d’un chef, à en juger par son parcours : chef de la Cellule nationale de recouvrement auprès de la DGI en 2002 ; chef vérificateur à la DGE en 2005 ; chef du service central de la lutte contre les fraudes en 2007 ; chef du service de Recherches et de la Programmation des Vérifications fiscales en 2014 ; Inspecteur vérificateur de service à la Brigade d’Inspection en 2015 ; et Inspecteur formateur à la Direction de la Formation Professionnelle depuis 2017 jusqu’à sa présente nomination. Il est l’initiateur de la fiscalisation des travailleurs indépendants et des professions libérales (consultants, artistes, médecins privés…) et de la lutte contre les ventes sans facture. Enseignant à l’ENAM et à l’ENMG, il est aussi expert du programme Executive Master’s in Taxation (EMT) de l’African Tax Administration Forum (ATAF). Au titre des activités sociales, il est membre du Lions Club Antananarivo Salanitra.

Recueillis par R. O

Share This Post

3 Comments - Write a Comment

  1. Bravo Mr Germain. J’ai eu l’occasion d’apprécier votre droiture lors de recouvrement d’impôts.

  2. Une nouvel DGI à été nommé lors du conseil des ministres du 24 avril dernier! La passation est une chose qu’on doit faire dans le cas comme celui-ci on peut dire que c’est la loi du genre !! Et celui-ci doit avoir lieu pour qu’il n’y ait pas une mal entendu et que tout travail s’est passé à l’autre (Rapport)

  3. lalana tsy maintsy irosoana ra tiana hipetraka ny tena fanovana izay fanamby ny filoha !!

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.