Carburants : Aucune pénurie en vue, selon l’OMH

Jacaranda
Les stocks de carburants sont suffisants et l’approvisionnement se poursuit, selon l’OMH.

Le risque serait grand pour l’économie malgache, si une pénurie survenait dans la distribution de carburants.

Les consommateurs sont craintifs, depuis quelques semaines, suite à l’intensification du bras de fer entre l’Etat et les compagnies pétrolières, dans la définition de la nouvelle structure des prix à la pompe. Comme par hasard, une station-service avait un problème de stock d’essence sans plomb, cette semaine. La nouvelle s’est très vite répandue sur les réseaux sociaux, ce qui a suscité une réaction immédiate de l’OMH (Office Malgache des Hydrocarbures). « Suite à la propagation de rumeurs dans les réseaux sociaux sur une éventuelle pénurie d’essence sans plomb, l’OMH a effectué des descentes au niveau des stations- service  de la capitale afin de s’enquérir des niveaux de stocks. Sur les 54 stations-service  visitées, une seule a eu un problème d’approvisionnement lié à la coordination de la livraison. Par ailleurs, le GPM – regroupant les professionnels du secteur – a communiqué publiquement que, dans le contexte de la finalisation, de la nouvelle structure tarifaire, ses membres se sont engagés à poursuivre normalement leurs activités, en particulier en ce qui concerne l’importation des produits pétroliers. L’OMH tient donc à rassurer le public que l’approvisionnement en carburants se déroule normalement », a indiqué l’OMH dans son communiqué.

Négociations. En ce qui concerne les prix à la pompe, de plus en plus d’entités confirment la possibilité d’une baisse significative. Outre les experts engagés par la Banque  mondiale, les économistes se sont également exprimés sur le sujet. Le Dr Hery Ramiarison a parlé d’un profit non justifié des pétroliers de 392,52 Ariary par litre de carburant, dans son étude basée sur l’évolution des différents indicateurs sur la période 2013-2018. Le CREM (Cercle de Réflexion des Economistes de Madagascar a également confirmé, lors d’une conférence, la faisabilité technique d’une baisse de plus de 198 Ariary, comme le président Andry Rajoelina envisage de faire appliquer. Certes, tous sauf les pétroliers, affirment que les quatre compagnies réalisent des superprofits avec leur monopole déguisé. Lors du début des négociations pour le changement de la structure tarifaire, l’Etat a évoqué un superprofit de 700 Ariary par litre, dont 90% sont accaparés par les compagnies pétrolières et 10% dédiés aux gérants de stations-service. Avec la fluctuation des différents indicateurs, ce projet a baissé, selon les économistes, mais malgré tout, les quatre compagnies réalisent encore ensemble un profit de 12 milliards d’Ariary par mois, si l’on se réfère à la consommation mensuelle du pays. Une somme astronomique pour les Malgaches, mais semble si peu pour ces multinationales…

Antsa R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.