Programme DEFIS-ONN : Une convention pour améliorer la sécurité alimentaire

Jacaranda

Atteindre l’autosuffisance alimentaire tout en mettant sur le marché des produits transformés. Tel est l’objectif fixé par le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche. Pour ce faire, une augmentation de la productivité par les agents économiques et les paysans s’impose afin de faire face en même temps aux contraintes et aux exigences du marché. Le programme DEFIS (Développement des Filières Agricoles Inclusives) y contribue cette année par le biais de l’aménagement de 4 500ha de périmètres irrigués, la fourniture de semences et engrais ainsi que  l’encadrement des paysans sur l’appropriation des techniques améliorées. Le but est d’augmenter le rendement de productivité à 5 tonnes à l’hectare au minimum. En outre, le programme DEFIS prévoit d’améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans ses régions d’intervention. Raison pour laquelle, il a signé une convention de partenariat avec l’Office National de la Nutrition (ONN) hier au siège du ministère de tutelle à Anosy.

350 millions Ar. Cette convention entre les deux parties vise à améliorer le comportement des mères ciblées par le programme en matière de nutrition de la mère et de l’enfant, de la santé maternelle et infantile ainsi que l’hygiène. L’amélioration des pratiques alimentaires familiales, de la nutrition, des enfants par le développement et la dissémination des recettes nutritives ainsi que le renforcement de l’accessibilité des ménages bénéficiaires, aux principes d’aliments nutritifs, ne sont pas en reste. Plus précisément, un budget de l’ordre de 350 millions d’Ariary sera alloué pour atteindre cet objectif cette année. Et environ 3 500 ménages ainsi que 1 500 femmes et jeunes bénéficieront de la transformation et de la conservation des aliments. Il y aura également une mise en place de 75 jardins potagers servant à assurer la diversification de leurs aliments.

Indicateur de résultat. Par ailleurs, le programme DEFIS octroie en même temps des subventions pour les paysans vulnérables, à part l’éducation financière à travers la mise en place des Greniers Villageois Communautaires. Des unités de transformation seront également promues afin de fournir des aliments plus conservables. A terme, le programme DEFIS avec l’appui de l’ONN, a comme indicateur de résultat, la réduction de 15 points du taux de malnutrition chronique dans ses zones d’intervention visant 270.000 exploitations familiales sur 10 ans.

Navalona R.

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. La sécurité alimentaire et l’amélioration de la qualité alimentaire est un défit non négligeable surtout dans les zones très rurales et loin de la variété de la nutrition. La mal nutrition engendre jusqu’à maintenant la mort précoce des individus et la vulnérabilité des enfants.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.