Développement rural : Plus d’un milliard de dollars investis par les bailleurs de fonds

Jacaranda
Le développement rural nécessite encore beaucoup de financements.

Une plateforme de coordination stratégique a été mise en place en remplacement du groupe des bailleurs de fonds qui financent le secteur du développement rural à Madagascar. Si auparavant, la présidence de ce groupement a été confiée à un bailleur membre, il a été voté à l’unanimité par tous les membres que cette plateforme sera désormais co-présidée avec le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche. Celui-ci est représenté par la Cellule de coordination et d’appui aux Projets et Organismes Rattachés (CPOR), dont le Coordonnateur est Raharinomena Fanja.

Modèle. Il s’agit d’une grande première dans l’historique de la collaboration entre ce département ministériel et ses partenaires techniques et financiers. Cette présidence de la plateforme constitue un modèle à dupliquer pour les autres ministères et les autres bailleurs œuvrant dans d’autres secteurs. L’initiative est née de la confiance mutuelle entre le MAEP et les bailleurs de fonds. En effet, ces derniers ont investi jusqu’ici plus d’un milliard de dollars dans le secteur du développement rural.  Une rencontre périodique entre les deux parties s’avère nécessaire afin de mieux structurer les interventions, et d’avoir un dialogue stratégique sur leur alignement et leur cadrage par rapport à la Politique Générale de l’Etat (PGE). La vision du ministère de tutelle se traduit d’ailleurs par le slogan : “vers l’autosuffisance alimentaire et le secteur Agricole moderne”.

Coordination. Notons que, les bailleurs membres de la plateforme sont : la Banque Mondiale, l’Union Européenne, la Banque Africaine de Développement  (BAD), l’Agence Française de Développement (AFD), l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), le Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA), la Coopération Technique Allemande (GIZ), le Département du Développement et de la Coopération Suisse (DDC), l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI), le Programme Alimentaire Mondial (PAM), Fonds d’Equipement des Nations Unies (UNCDF), l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID).  Une coordination de leurs interventions en faveur du Développement Rural est ainsi de mise pour s’assurer de leur alignement aux orientations stratégiques du secteur.

 Navalona R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.