Club des électriciens de la COI : Concertation sur les énergies renouvelables, hier à Isoraka

Jacaranda
Réunion du Club des électriciens de la Commission de l’Océan Indien, hier à Isoraka, Antananarivo.

Les représentants des sociétés nationales productrices et fournisseurs d’électricité des Etats membres de la COI (Commission de l’Océan Indien) se sont réunis hier à Antananarivo. Composée de Madagascar, de La Réunion, des Seychelles, des Comores et de l’Île Maurice, cette association a identifié des défis communs. « L’évènement a été riche en partage de bonnes pratiques et d’expériences sur la transition énergétique afin d’améliorer la qualité de l’électricité à fournir », a soutenu Olivier Jaomiary, Directeur général de la JIRAMA. Celui-ci de réitérer la vision de Madagascar de basculer davantage dans l’exploitation des ressources d’énergies renouvelables, compte tenu de leur potentiel énorme dont dispose la Grande  Île. « D’ailleurs, le plan stratégique du domaine Energie de la COI tient compte des quatre axes suivants qui sont tous au cœur de la transition énergétique : l’Efficacité énergétique – la Valorisation de l’énergie solaire – le Développement de la Biomasse énergie, et la Contribution à l’aménagement du territoire », a-t-il indiqué. En effet, ces axes importants s’inscrivent naturellement dans le plan d’action de chaque Etat-membre de la COI. Les autres domaines, plus spécifiques à tel ou tel pays, ne sont pas toutefois oubliés ou estimés moins importants. Ainsi, l’hydraulique est bien un secteur-clé pour Madagascar ; la Géothermie pour les Comores ; l’éolien aura sa place dans les pays membres de la COI, même si les conditions climatiques ne sont pas toujours favorables.

Antsa R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.