Réfection des routes : L’Etat exige la qualité et le respect des normes


Descente sur terrain des représentants du MAHTP, hier à Andranonahoatra.

Suivi strict  des travaux de réhabilitation des routes. C’est ce qu’entreprend, jour et nuit, le Ministère de l’Aménagement, de l’Habitat et des Travaux Publics (MAHTP), depuis déjà plusieurs semaines. Selon les responsables, la façon de travailler change désormais. « On ne peut plus accepter que les travaux soient faits à travers et à la va-vite. Nous avons reçu des plaintes émanant des usagers de la route vers Itaosy. C’est la raison qui nous a poussés à faire cette descente sur terrain pour constater de visu ce qui se passe. En effet, les travaux sont bloqués par une infrastructure sur le croisement d’Andranonahoatra. Il faut démolir cet élément qui gène la circulation des eaux usées et qui cause la dégradation rapide de la route. Nous avons vu que le canal d’évacuation s’arrête au niveau du bâtiment des  « Assurances Mama » à Andranonahoatra. Outre la dégradation de la route, les usagers doivent supporter la mauvaise odeur que cela produit. En ce qui concerne la dalle en béton sur le canal devant le bar Nounousy, il est déjà confirmé que l’exploitant de ce commerce a consenti à ce qu’on enlève cette dalle pour que les travaux se poursuivent. Tout est déjà bien organisé avec l’entreprise CRCC, chargée de réaliser les travaux. Les travaux vont reprendre ce mardi ou mercredi » ont indiqué les responsables hier, lors de la descente de la délégation conduite par le directeur régional des Travaux publics d’Analamanga.

 Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.