WikiChallenge 2019 : Pas de grands prix internationaux pour Madagascar

Le groupe Orange a publié la liste des gagnants du WikiChallenge 2019. Il s’agit d’un concours qui permet aux élèves des écoles numériques de s’améliorer en écriture et de se familiariser avec les outils numériques, en apprenant à publier en ligne. « C’est aussi une manière de renforcer la présence de la culture et de la vie quotidienne africaine, trop absente des encyclopédies en ligne ! Avec ce concours, nous allons plus loin encore pour l’éducation des enfants démunis de nos Écoles Numériques. Avec leurs professeurs, les écoliers rassemblent leurs connaissances sur leur communauté, leur quotidien, leur environnement, et leur culture. Ils rédigent alors sur des équipements numériques, des articles encyclopédiques sur leur environnement qui, dans un second temps, seront mis en ligne sur Vikidia, encyclopédie en ligne destinée aux enfants de 8 à 13 ans », ont expliqué les initiateurs du projet. Pour la deuxième édition qui s’est tenue cette année, sept pays d’Afrique francophone ont participé. Pour Madagascar, l’article « Tambohogasy », par l’École Ste Anne Ankomakely, a été sélectionné parmi les gagnants des prix nationaux.  Pour les grands prix internationaux, c’est le Cameroun, avec l’article « Culture de la viande du chien chez les Yevol », écrit par l’Ecole Catholique Sainte Rosa Verenini ; le Mali, avec l’article « Kimparana », par l’École Fondamentale Dioundioun de Kimparana ; et le Sénégal, avec l’article « Charrettes à Mbour », écrit par l’École Cheikh Mbaba Sow, qui ont chacun reçu 5 000 euros de fournitures scolaires pour que les écoles soient mieux équipées. Pour l’école Ste Anne Ankomakely de Madagascar, le prix national  représentait 2 000 euros de fournitures scolaires (cartables, cahiers, dictionnaires, etc.) afin d’accueillir les élèves dans les meilleures conditions possibles.

Recueillis par Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.