Informations agrométéorologiques : Des calendriers culturaux accessibles via les téléphones mobiles

Jacaranda
Toutes les parties prenantes à la réalisation de cet outil d’aide à la prise de décision.

Madagascar n’est pas épargné par les impacts du changement climatique. Cela se fait sentir, notamment au niveau du secteur agricole.

Pour pouvoir s’y adapter, le Projet Adaptation des chaînes de valeur agricoles au changement climatique (PrAda), le ministère en charge de la Météorologie, à travers la direction générale de la Météorologie, et le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP), ont collaboré ensemble pour mettre à la disposition des paysans des informations agrométéorologiques adaptées à leurs besoins. Ainsi, « des calendriers culturaux sont désormais accessibles à tous les agriculteurs dans toutes les 22 régions de l’île via les téléphones mobiles. Quatre filières ont été priorisées pour le démarrage de ce projet. Il s’agit du riz pluvial et sur le bas fond, du maïs, de l’arachide et du gingembre », a déclaré le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Lucien Ranarivelo, lors de son lancement officiel hier à Ampandrianomby.

Appels gratuits. Concrètement, il suffit d’appeler la hotline 3-2-1 opérée par Airtel pour obtenir toutes ces informations agrométéorologiques, incluant d’autres conseils agricoles en messages vocaux. « Les appels sont gratuits six fois par mois via le numéro 3-2-1 pour les abonnés d’Airtel, et ce, quelle que soit la durée de chaque appel. C’est forfaitaire à 200 ariary à partir du 7e appel. En revanche, les abonnés des autres opérateurs peuvent y accéder en appelant le numéro 033 33 00 321, et ce, avec un tarif d’appel normal. Depuis la mise en œuvre effective de cet outil vendredi dernier jusqu’à hier, nous avons reçu plus de 6 000 appels », a expliqué Mamitiana Ramiarambololona, Product Manager de la société VIAMO, partenaire de PrAda. Notons que pour les quatre spéculations priorisées, des messages spécifiques à chaque région sont élaborés. Et les informations agrométéorologiques changent tous les mois. A moyen et long terme, les calendriers culturaux, accessibles sur la hotline 3-2-1, seront actualisés chaque année  par le ministère de tutelle, la direction générale de la Météorologie, et le centre de recherche FOFIFA, avant le début de la grande campagne culturale vers le mois de septembre, sur la base des nouvelles prévisions.

Améliorer la performance. Selon le directeur pays de la GIZ (Agence de coopération internationale allemande pour le développement), l’accès aux informations agrométéorologiques par les petits producteurs localisés dans les zones rurales enclavées constitue une grande première à Madagascar. Ce qui permettra ainsi d’améliorer la performance des acteurs des chaînes de valeur agricoles particulièrement vulnérables au changement climatique. En fait, « le défi de ce changement climatique ne touche pas uniquement les affaires politiques et économiques, mais il y a aussi des répercussions à moyen terme sur les migrations internes et internationales. C’est ainsi dans notre intérêt de stabiliser notre avenir en profitant de tous les moyens issus des coopérations internationales », a soulevé l’Ambassadeur d’Allemagne par intérim.

Navalona R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.