Projet Tanà Masoandro : Un investissement de 2575 milliards Ariary

Jacaranda

Antananarivo produit à elle seule, 42% du Produit intérieur brut national (PIB). Et pourtant, des distorsions persistent, selon les représentants du CREM (Cercle de Réflexion des Economistes de Madagascar), qui ont organisé un conférence-débat à l’Université d’Antananarivo, avec la participation des représentants de l’IEM, initiateurs du projet Tanà Masoandro, ainsi que près de 200 étudiants et universitaires. « Antananarivo est saturée. Il n’est plus possible d’étendre la surface habitable sans remblayage, mais nous savons que remblayer nous mène à l’inondation. Chaque année, 200.000 nouveaux venus immigrent dans la Capitale. On compte déjà 72.000 voitures qui y circulent, dont 12.000 concernent les transports en commun. Le problème est grave. Il faut construire une nouvelle ville. Nous avons étudié la faisabilité du projet Tanà Masoandro. Ce n’est pas un rêve, c’est une réalité très attendue », a affirmé Dr Rakoto David, membre fondateur du CREM.

Investisseurs. Présents au conférence-débat, les représentants de l’IEM, notamment Solo Andriamanampisoa, chargée de mission et Gérard Andriamanohisoa, conseiller, ont soutenu devant les universitaires, cette faisabilité. Selon eux, les études faites sont minutieuses et tout est déjà prévu. « 21 investisseurs sont déjà engagés. Outre les diverses sources de financements, nous misons beaucoup sur le partenariat public-privé (PPP). Cependant, le président Andry Rajoelina tient à ce que ce projet soit inclusif et bénéficie aux Malagasy, tout comme aux investisseurs », a indiqué Solo Andriamanampisoa. De son côté, le conseiller Gérard Andriamanohisoa a exposé des détails chiffrés du projet. D’après ses dires, le coût pour la viabilisation du projet est estimé à 120.000 Ariary par mètre carré, l’équipement intégré à 260.000Ariary par mètre carré. En ce qui concerne la zone résidentielle, le prix foncier est évalué à 250 euros par mètre carré. Selon les initiateurs du projet, la première phase est déjà en cours de lancement, avec un  budget prévisionnel de 714 milliards Ariary, soit 185.000Ariary par mètre carré. Ils ont également soutenu que le pays pourra éviter des milliers de milliards d’Ariary de pertes, en réglant ces distorsions au niveau de l’habitat et de l’aménagement.

Antsa R.

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Nahoana moa izany ilay izy no tsy maintsy atao amin’ny tany ifandirana?

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.