21e édition de FIERMADA : Le Président Rajoelina va soutenir les paysans

Le Président Andry Rajoelina lors de l’ouverture officielle de la 21e édition de la FIERMADA. (Photo : Yvon Ram)

La Foire Internationale de l’Economie Rurale de Madagascar (FIERMADA), dans sa 21e édition, se déroule au stade Makis à Andohatapenaka et qui a débuté hier et prendra fin dimanche11août 2019.

Plus de 450 stands y sont érigés. De nombreux paysans représentant toutes les régions de l’île y exposeront leurs produits de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche. Les artisans et les transformateurs de produits agricoles, y trouveront également leur compte. En effet, cette foire d’envergure internationale constitue une plateforme de rencontre et d’échange entre tous les acteurs du monde rural, allant des producteurs et des fournisseurs en passant par les transformateurs et les prestataires de service , ainsi que les opérateurs. « Je vais soutenir les paysans à développer leurs activités, et ce, d’une manière professionnelle. C’est une promesse qui sera transformée en acte », a déclaré le Président Andry Nirina Rajoelina, lors de l’ouverture officielle de la 21e édition de la FIERMADA hier.

Agri-business. Ainsi, « à la prochaine édition de cette manifestation économique, j’apporterai mon appui à son organisation. D’autant plus, la FIERMADA devra se tenir dans un endroit plus spacieux comme au Centre de Conférence International, afin d’attirer de nombreux visiteurs. En fait, les paysans participants sont à la recherche de débouchés de leurs produits agricoles. Ils devront entre temps, faire connaître leurs produits via une campagne publicitaire gratuite au niveau de la chaîne de télévision nationale », a-t-il évoqué. Notons que les actions prioritaires de l’Etat constituent entre autres, l’autosuffisance alimentaire, le développement industriel, le tourisme et la création d’emplois, ainsi que le développement du secteur minier qui contribue à la lutte contre la pauvreté. Le Chef de l’Etat sollicite ainsi les paysans à passer de l’agriculture familiale à l’agri-business en se professionnalisant et en faisant une extension de leur superficie d’exploitation. Il a pris comme exemple l’augmentation de la production de cacao de dix fois plus que la production actuelle qui n’atteint que 9 000 tonnes, alors que Ghana et la Côte d’Ivoire produisent à raison de deux millions de tonnes par an. « Notre cacao qui est de qualité a reçu un label à New York cette année, mais la superficie exploitée reste toujours la même depuis la colonisation. Une facilitation d’accès au foncier s’impose ainsi pour atteindre cet objectif », a enchaîné le Président Andry Rajoelina.

200 milliards d’ariary. En outre, il va appuyer techniquement et financièrement les paysans en lançant le programme « FIHARIANA ». « C’est une grande première à Madagascar. Je vais faire une tournée régionale en commençant par la région de l’Itasy pour les faire connaître ce programme. Vous, les paysans, vous devez soumettre votre dossier de candidature pour obtenir un financement. Dans le cadre de ce programme, un financement de l’ordre de 200 milliards d’ariary sera mobilisé. Il faut également viser le marché international en se professionnalisant », a fait savoir le Chef de l’Etat. Pour les organisateurs, l’objectif de la FIERMADA consiste à promouvoir le business rural. Des conférences-débat relatifs à ce sujet auront d’ailleurs lieu dans le cadre de cet événement. A part les produits agricoles biologiques spécifiques à chaque région, les produits de la pêche, les produits du bien-être à base de matière première naturelle, les pépinières de plantes dont les bois de rose et les volailles, seront à l’honneur.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire