Sécurisation foncière : Un Dialogue national à Toliara, axé sur les Droits communautaires  

Rencontre des participants au Dialogue national sur la sécurisation des droits fonciers communautaires, avec la Communauté Mikea.

Madagascar adhère aux efforts des pays d’Afrique, d’étudier la mise en œuvre de la sécurisation des droits fonciers communautaires, plus particulièrement des communautés locales, des femmes, et des peuples autochtones.

L’Afrique se soucie de plus en plus de la sécurisation des droits fonciers communautaires. Ce sujet a fait l’objet de débats, durant deux ateliers régionaux, le premier à Accra au Ghana en 2017, et le second à Antananarivo, en 2019. « C’est lors de cette dernière rencontre que Madagascar s’est engagé à mettre en œuvre le processus de sécurisation foncière à travers six recommandations et trois priorités. Parmi les trois priorités figure l’organisation d’un dialogue national avec tous les acteurs impliqués en vue de produire la feuille de route pour l’élaboration des textes du cadre légal devant régir les terrains à statuts spécifiques », a indiqué le Ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Habitat et des Travaux Publics (MAHTP). En effet, dans le cadre de la mise en œuvre de l’engagement de la Grande-île, le Ministère par le biais de l’Unité de Coordination et de Suivi de la Réforme Foncière et de la Direction Générale des Services Fonciers, organise un Dialogue national à Toliara, du 5 au 09 août. Plusieurs acteurs du foncier participent aux rencontres de travail, si l’on ne cite que la Société Civile œuvrant dans le foncier, comme le SIF, Tavo Mihaavo, GEF-SGP, appuyés par des partenaires techniques et financiers.

Terrain. Le dialogue national a deux objectifs principaux, selon les organisateurs. Il s’agit de produire une feuille de route pour l’élaboration des textes du cadre légal, devant régir les terrains à statuts spécifiques ; et de définir de façon participative et inclusive, les modalités de réalisation des recommandations et la mise en œuvre des priorités définies pour la sécurisation des droits fonciers communautaires à Madagascar. Par ailleurs, une descente était au programme. Dirigée par le DG des Services Fonciers Ratolorantsoa Petera, et la DG du Fonds National Foncier Ravelojaona Tantely, accompagnée des représentants de la Société Civile la délégation a rencontré la communauté Mikea dans la Commune Basibasy, fokontany Bedo et Vorehe. Ces participants ont pu découvrir sur terrain, les réalités, l’organisation et le mode de vie de la Communauté. Ce travail sur terrain est priorisé par le MAHTP, pour une meilleure efficience.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire