Programme DEFIS –Organisations paysannes : 800 000 dollars pour la mise en place de 240 Champs Ecoles Paysans

Toutes les parties prenantes à la mise en place des Champs Ecoles Paysans.

Le programme de Développement des Filières agricoles Inclusives (DEFIS) vient de signer une convention de partenariat avec des organisations paysannes dans trois régions, à savoir, Amoron’i Mania, Haute Matsiatra et Ihorombe.

L’objectif consiste à mettre en valeur plus de 9.000 ha de périmètres dont, 7.000 ha constituent une riziculture et 2.000 ha une plantation de maïs, qui ont été inventoriés dans ces trois régions. Pour ce faire, les deux parties s’engagent dans le cadre de cette convention de partenariat, de mettre en place 240 Champs Ecoles Paysans parmi lesquels, 160 Champs Ecoles Paysans sont destinés pour la culture rizicole et les 80 restants serviront de vitrine de développement de la culture de maïs. Le principe consiste à soutenir les agriculteurs qui exploitent ces 9.000 ha de périmètres par le biais de la formation des agriculteurs membres de ces organisations paysannes signataires de cette convention de partenariat au niveau de ces Champs Ecoles Paysans. Ceux-ci seront notamment formés sur les techniques modernes de production permettant de développer les deux filières prioritaires pour le ministère de tutelle.

Augmenter le rendement. Toujours dans le cadre de cette convention de partenariat, le programme DEFIS alloue un financement de l’ordre de 800.000 dollars pour la mise en place de ces 240 Champs Ecoles Paysans. Outre la formation technique, ces bénéficiaires seront dotés de divers matériels agricoles tels les charrues, les herses et les sarcleuses, sans oublier les semences et les engrais. Le rendement de productivité estimé sera au minimum de 4, 5 tonnes à l’hectare pour le riz et de 2 tonnes à l’hectare pour le maïs. Et à l’issue de cette formation au niveau de ces Champs Ecoles Paysans, les paysans formés seront ensuite sollicités à adopter cette technique de production plus appropriée dans leurs rizières et champs de plantation de maïs. Le partage de leurs expériences à leurs pairs n’est pas en reste, en vue d’augmenter le rendement de productivité dans tous les périmètres concernés, a-t-on expliqué. Force est de reconnaître que, la mise en place de ce genre de sites de démonstration permettra de convaincre facilement les exploitants agricoles familiaux à pratiquer de nouvelle technique de culture plus performante.

315 producteurs de semences. Notons que les organisations paysannes concernées se chargent de l’identification des parcelles de terrain destinées à mettre en place ces Champs Ecoles Paysans, ainsi que la gestion de celles-ci et l’application de la technique culturale moderne avec des agriculteurs modèles. Les bénéficiaires doivent ainsi assurer une production de qualité et en quantité qui leur permettra de tourner vers le marché. Ils seront d’ailleurs formés sur différents thèmes dont entre autres, la gestion financière, la gestion d’exploitation, l’étude de prix, le prêt et l’épargne, le marketing et la notion d’agri-business au niveau de ces Champs Ecoles Paysans. Grâce à tous ses appuis, les exploitants agricoles familiaux issus de ces trois régions ciblées, seront en mesure de devenir des entrepreneurs ruraux, a-t-on fait savoir. A part cela, le programme DEFIS va appuyer 315 paysans pour être des producteurs de semences dans ces 9.000 ha de périmètres. Et enfin, les organisations paysannes signataires de cette convention assurent la pérennisation des activités entreprises au niveau de ces Champs Ecoles Paysans au terme de l’appui de ce programme.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.