Approvisionnement en eau potable : Nouvelle station de pompage opérationnelle d’ici fin août

Jacaranda
Descente de la délégation du Ministère de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures à Ambohimangakely, conduite par le ministre Vonjy Andriamanga.

Des mesures sont prises pour que tous les quartiers de la Capitale puissent avoir accès à l’eau potable, selon le ministre Vonjy Andriamanga. Des solutions à moyen et à long terme sont également en cours de mise en œuvre, a-t-il annoncé.

L’accès à l’eau potable devient une préoccupation majeure pour la ville d’Antananarivo, depuis quelques semaines. Alors que la station de traitement d’eau à Mandroseza ne dispose que d’une capacité très limitée, par rapport aux besoins des Tananariviens, la fuite d’eau au niveau du réseau de distribution de la Jirama à Ambodin’Isotry, a engendré une pénurie qui se fait sentir de plus en plus. En effet, une grande quantité d’eau potable était gaspillée à cause des deux fissures, qui ont même réussi à inonder le quartier. Certes, ce cas n’est pas isolé. Plusieurs cas de fuites sont rapportés par les usagers dans certains quartiers de la ville. La plupart d’entre elles sont liées aux travaux de grande réhabilitation des routes de la Capitale, si l’on ne cite que le cas d’Andrefana’ambohijanahary, le weekend dernier.

Déficit. La Capitale entre actuellement dans la période d’étiage. Selon le Ministère de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures, le changement climatique aggrave l’insuffisance d’eau stockée sous le sol des hautes terres. « Le déficit en infrastructures d’approvisionnement d’eau a de graves impacts. Nous savons que ces infrastructures ont été construites depuis des décennies et doivent être renouvelées. C’est pour cela que nous avons décidé de mettre en place de nouvelles infrastructures à Antananarivo, et également dans les autres régions. C’est la raison pour laquelle, nous avons multiplié par trois, le budget dédié à l’adduction d’eau potable. Dans le budget de l’Etat de cette année, 22 zones bénéficient déjà des projets d’adduction d’eau, menés par l’Etat et ses partenaires. Ces projets se multiplieront et se poursuivront en 2020 et 2021. L’objectif est de faire en sorte qu’aucun District de la Grande-île ne souffre de problème d’accès à l’eau potable. Pour Antananarivo, un grand projet de 60 millions d’Euros est déjà en cours de mis en œuvre, en partenariat avec l’Union Européenne. C’est une solution à long terme, car il faut tenir compte de la croissance démographique. Le réseau de distribution sera également renouvelé. Nous préparons un schéma directeur qui sera présenté au public, d’ici peu », a déclaré le ministre de tutelle, Vonjy Andriamanga, lors de sa descente sur terrain à Ambohimangakely, vendredi dernier.

Solutions d’urgence. Afin d’assurer l’approvisionnement en eau dans tous les quartiers de la Capitale, la Jirama et le Ministère ont décidé de poursuivre la mise à disposition de citernes d’eau, sur 26 sites dans la ville d’Antananarivo. Selon les explications, l’eau distribuée par ces citernes a le même tarif que celle distribuée au niveau des bornes fontaines. Par ailleurs, la nouvelle station de pompage d’Amoronakona sera opérationnelle, d’ici la fin du mois, selon toujours le ministre Vonjy Andriamanga. Une solution qui mettra fin à la pénurie d’eau dans la Capitale.

Antsa R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.