INDE-MADAGASCAR : « De nouvelles perspectives ouvertes dans les relations entre les deux pays » selon SEM Abhay Khumar

L’arrivée, en avril dernier, du nouvel ambassadeur,  SEM  Abhay Kumar ouvre une nouvelle ère  dans les relations  entre les deux  pays. L’Inde est une des grandes puissances  économiques mondiales et elle  entend redynamiser  sa coopération avec notre pays. De nouvelles perspectives s’ouvrent dans ce sens,  nous affirme son excellence. Interview ;

Midi Madagasikara : Votre excellence, pouvez-vous d’abord nous parler des relations entre la république de l’ Inde et Madagascar ?

SEM Abhay Kumar  Les relations  entre nos deux  pays sont très anciennes. Nous nous  trouvons dans un même ensemble géographique. Nous avons en commun cet immense océan indien. Nous avons ouvert un consulat  à Madagascar en 1954  qui est devenu une ambassade  en  1964.  Comme vous le voyez, nos relations  sont anciennes.  La première visite officielle d’un président malgache est celle de  son excellence Didier Ratsiraka en 1980 ; il y a eu par la suite celle du président Hery Rajaonarimampianina. La  coopération  entre nos deux  pays n’a  pas cessé de s’améliorer.   Aujourd’hui, je peux vous dire qu’elle va se renforcer encore plus. Une nouvelle  ère  est en train de s’ouvrir. Cela s’est déjà  concrétisé par la visite d’Etat effectuée par le président Ram Nath Novind  les  14 et 15 mars derniers. Il était accompagné d’une importante délégation d’hommes d’affaires indiens. 

M.M : Pouvez-vous parler de l’aspect de cette coopération qui va se développer encore plus entre nos deux pays ?

SEM A.K. : Elle revêt plusieurs aspects. Plusieurs secteurs sont concernés.  Il y a les volets de l’éducation, de la santé, de l’agriculture et de l économie.   Nous avons décidé d’offrir des bourses à de nombreux étudiants malgaches qui vont  suivre  des cursus de six   mois dans les plus grandes universités. Nous allons intervenir aussi dans le domaine agricole qui est très important pour la grande île.  Nous avons l’intension d’ouvrir une ligne de crédits de 24 millions de dollars. Cela  sera consacré par  la mécanisation agricole de quatre régions. Un  centre spécialisé   sera créé pour permettre cette modernisation de l’agriculture.   Deux scientifiques viendront apporter leur expertise dans cette perspective. Cela profitera aux autres régions car on pourra voir comment  tirer pleinement profit des  surfaces cultivables.  Nous allons apporter notre contribution  dans le domaine de l’énergie solaire.  Des spécialistes viendront.    Cela sera aussi le cas pour le secteur minier. Dans celui de la santé, je suis heureux  de vous dire  que  nous allons installer un appareil de radiothérapie à l’HJRA qui sera très utile aux  patients malgaches. Il y aura aussi une coopération importante  entre médecins indiens et malgaches.     Je voudrai aussi vous parler du domaine culturel qui me tient à cœur. Je vous annonce qu’il y aura un grand festival culturel à Madagascar.

M.M. :  Je sais que le volet culturel ne peut pas se séparer de  celui du tourisme. Quelles dispositions allez- vous prendre pour faciliter les échanges entre les deux  pays ?

SEM A.K. : Le tourisme est important.  C’est un volet économique qui compte beaucoup. Nous allons tout faire pour qu’il se développe. Nous avons mis en place l’e visa qui permet  de ne  plus délivrer les visas à l’ambassade. Il suffit de se connecter.   Pout faciliter la venue  des touristes à  Madagascar, il y a   le développement de   plusieurs lignes aériennes.  Différents  vols relient Antananarivo à des villes de l’Inde.  Je terminerai en disant qu’un « road show »  va être organisé au mois d’octobre en Inde pour permettre de découvrir les différents sites touristiques indiens.

M.M. : Les Malgaches espèrent  la venue d’investisseurs indiens. Est-ce que cela ’peut s’envisager très vite ou sinon quels en sont  les freins ?

SEM A.K. : Je suis plutôt optimiste dans ce  domaine. Il est nécessaire d’avoir un  cadre juridique  stable et je crois que la vision  du président   Andry Rajoelina va dans ce sens.  C’est pour cela que je répète qu’un bel avenir s’ouvre dans les relations entre nos deux pays.

Recueillis par Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.