Energie renouvelable : Une nouvelle centrale hydroélectrique opérationnelle en 2020

Jacaranda

La Jirama est sur le point de résoudre le problème de déficit en production d’électricité pour desservir la ville d’Antananarivo et ses environs. Selon le ministre de tutelle, le délestage sera de l’histoire ancienne, à partir de l’année prochaine.

De nombreux groupes électrogènes ont été acheminés dans les différentes régions de la Grande Ile, pour réduire le délestage. Mais ce n’est pas gagné d’avance. Même dans la Capitale, le problème persiste, faute de production suffisante pour satisfaire les besoins des usagers. Le week-end dernier, la compagnie Tozzi Green a mis en avant, plusieurs projets menés en partenariat avec la Jirama. Outre la centrale hydroélectrique en cours de construction à Farahantsana Mahitsy avec une capacité de 28MW, la compagnie italienne affirme également qu’elle est prête à développer environ 35 MW supplémentaires dans la zone du site en construction, moyennant des aménagements hydroélectriques en cascade ainsi que de deux aménagements solaires, capables d’intégrer et hybrider le productible d’environ 140.000.000 kWh additionnel, prévus d’être injectés dans le RIA (Réseau interconnecté d’Antananarivo) par la centrale hydroélectrique en construction, via la même ligne à haute tension.

Bientôt. Ces dernières années, les énergies renouvelables se sont retrouvées régulièrement au cœur de l’actualité à Madagascar. Conscient du potentiel de l’électricité propre et de l’enjeu que cela représente pour le développement du pays, l’État malgache favorise les projets dans cette branche. « Dans cette lignée, Tozzi Green matérialise aujourd’hui un projet énergétique d’envergure. Parallèlement à des investissements, cette concrétisation a été rendue possible grâce à un fructueux Partenariat Public Privé. En effet, tout au long de ses démarches, le groupe collabore étroitement avec les autorités malgaches, aussi bien locales, régionales que nationales. Les travaux sont prévus s’achever au premier semestre 2020 », ont indiqué les représentants de Tozzi Green. D’après eux, ce projet s’inscrit dans la concrétisation de la nouvelle Politique Énergétique à plusieurs niveaux, ainsi que des « Velirano » du président de la République « L’énergie et l’eau pour tous : Offrir une électricité moins chère, électrifier et raccorder tout Madagascar ». En effet, la construction de la centrale hydroélectrique de Farahantsana apporte son lot de bénéfices à la population locale. La mise en place du pont de Farahantsana a notamment permis le désenclavement de communes riveraines, dont celle d’Ambohimasina. « Le chantier en lui-même est fédérateur d’emplois : les 24 mois de chantier ont donné accès à des emplois à plus de 1000 ouvriers, la main d’œuvre locale étant assurément sollicitée. Autant de retombées économiques positives profitant à la population malgache », a soutenu la compagnie Tozzi Green. En outre, des projets sociaux sont en vue.

Antsa R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.