Financements extérieurs : Adhésion de Madagascar à l’AFC 

Jacaranda
Le ministre Richard Randriamandranto et le vice président de l’AFC, Dr Ini Urua, lors de la cérémonie de signature, hier à Antaninarenina.

Le protocole d’accord a été signé hier. Madagascar est désormais membre de l’Africa Finance Corporation (AFC), et pourra bénéficier de plus d’options, dans la recherche de financements pour la réalisation des projets de développement.

Le Gouvernement diversifie ses partenaires financiers. Même si le régime actuel mise encore sur les bailleurs de fonds traditionnels, les partenariats publics-privés, et les coopérations bilatérales, il faut trouver d’autres sources de financement pour réaliser l’ambitieux Plan d’Emergence de Madagascar (PEM), selon le ministre de l’Economie et des finances, Richard Randriamandranto. C’est dans cette optique qu’il a procédé hier, à la signature du protocole d’accord pour l’adhésion de Madagascar à l’AFC, faisant de la Grande-île, le 22e membre souverain de la Corporation. « L’AFC est une institution internationale d’investissement et de développement créée en 2008. Elle finance les infrastructures en Afrique. Etre membre de cette corporation est important, car nous mobilisons des fonds à des taux très bas, qui                              permettent d’investir. Nous avons déjà rencontré des responsables auprès du Gouvernement malagasy et de la Banque centrale de Madagascar, pour comprendre les défis de ce pays, en matière d’infrastructures. Comme dans les autres pays membres, nous souhaitons contribuer à l’accélération des constructions en infrastructures », a déclaré Dr Ini J. Urua, vice président de l’AFC pour les régions Afrique de l’Est et Afrique Australe. En effet, l’adhésion à l’AFC permettra au pays d’accéder au capital privé et institutionnel lié à cette corporation. Selon les explications, les projets d’infrastructures et les projets industriels pourront ainsi être financé sur une base de financements de projets, une solution qui réduira les besoins de fonds exprimés par le Gouvernement.

Projets éligibles. 83 pays bénéficient déjà des financements de l’AFC. Pour Madagascar, ce sera une grande première. « Nous espérons déjà que les premiers projets financés par l’AFC seront ceux qui seront mis en œuvre en 2020. Les projets sont déjà en vue, à l’exemple du transport d’électricité depuis Volobe vers Antanifotsy, pour atteindre le réseau interconnecté d’Antananarivo. Il y aura aussi des infrastructures routières comme celle de Tsimiroro. Pour cette première année, nous espérons avoir jusqu’à 100 millions USD. En outre, des réformes sont prévues pour favoriser les activités du secteur privé », a indiqué le ministre de l’Economie et des Finances. Pour sa part, le vice président de l’AFC a souligné que les projets doivent être étudiés pour voir s’ils sont soutenables et finançables. Celui-ci a évoqué certains secteurs cibles comme la télécommunication, l’environnement, les mines, l’industrie lourde et les fonds d’investissement.

Antsa R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.