Concours régional Energies : Une éco-école soutenue par MNP

Jacaranda
Ils défendront leur projet ce jour à Maurice.

Un programme mondial « Eco-Ecole » est initié par la Fondation pour l’éducation Environnementale, reconnu par l’UNESCO et l’UNEP en tant qu’une bonne initiative pour l’éducation pour le développement durable dans le monde.

Il encourage les jeunes à s’impliquer dans leur environnement en leur permettant de le protéger activement. Cela commence dans les salles de classe, s’étend aux écoles et favorise le changement dans la communauté en général. A Madagascar, ce programme d’envergure est coordonné par Madagascar National Parks (MNP). Celui-ci gère 37 éco- écoles en quête de l’obtention de la certification internationale « Green Flag ». Un concours régional Energies est lancé en février dernier par le programme Energies, financé par l’Union Européenne et mise en œuvre par la Commission de l’océan Indien et le réseau Eco-Schools Océan Indien. L’objectif vise à sensibiliser les jeunes en les impliquant dans un projet concret en lien avec les énergies renouvelables et/ou l’efficacité énergétique.

Récompense. Une éco-école qui a été pré-sélectionnée au niveau national, est soutenue par MNP, pour défendre son projet ce jour à Maurice. Elle fait partie des quatre éco-écoles sélectionnées pour participer à la finale de ce concours dans cette île voisine. Il s’agit du lycée public Andrianampoinimerina Sabotsy Namehana. Ainsi, Veloarivony Miora Fandresena et Randrianarimanana Herinomena, élèves en 1ère C de ce lycée accompagnés par leur professeur de physique Rakotoroalahy Vonjy Nirina, y représenteront Madagascar en tant qu’ambassadeurs des énergies renouvelables. Ils ont reçu hier leurs billets d’avion et les encouragements de Madagascar National Parks et de la grande famille de leur lycée ainsi que de l’argent de poche de la part de la Commune de Sabotsy Nahamena. « En tant que coordinateur du programme mondial Eco-Ecole à Madagascar, la participation d’une éco-école malgache  à ce concours est déjà considérée comme une récompense pour Madagascar National Parks, sous tutelle du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, car la promotion de l’utilisation de l’énergie renouvelable par les jeunes est un des facteurs qui réduiront la déforestation, causée en grande partie par l’utilisation des bois pour l’énergie » a souligné le Dr Mamy Rakotoarijaona, Directeur général de MNP.

Biogaz. Notons que le projet de ces lycéens s’intitule « du biogaz au lycée de Sabotsy Namehana ». « Cela consiste à produire du gaz, destiné à la cuisson avec le recyclage des ordures organiques. C’est très écologique car non seulement nous avons du gaz après la fermentation de ces déchets mais aussi des engrais naturels » a expliqué Rakotoroalahy Vonjy Nirina. Un projet à la fois réaliste et utile pour la société et l’environnement. En effet, « Nous allons collaborer bientôt avec la commune de Sabotsy Nahamena est en vue pour ramasser des ordures organiques des marchés afin d’y être recyclées au lycée. Nous ne ménagerons pas nos efforts pour remporter le prix mais si jamais nous ne gagnons pas, nous chercherons des financements locaux pour réaliser ce projet » a poursuivi ce professeur de physique du lycée. A part le fait de rencontrer les jeunes et enseignants de la région qui œuvrent pour la transition énergétique ainsi que les professionnels dans le domaine, lors de ce concours régional Energies, le projet permettra au gagnant de remporter le financement à hauteur de 3.000 euros

Quinze projets. Il faut savoir que le programme Energies a invité les écoles secondaires qui le désiraient à constituer une équipe d’élèves qui avait pour défi la conception d’un projet d’installation fonctionnant avec une énergie renouvelable, et/ou répondant à une approche valorisant l’efficacité énergétique, pouvant être utile à l’école et, par extension, à l’ensemble de la communauté. Coordonné par Madagascar National Parks, cinq régions de la Grande Ile, à savoir, Analamanga, Anosy, Boeny, Vatovavy, AtsimoAndrefana ont participé au concours national. Quinze projets proposés par les éco-écoles, gérées par MNP, ont été reçus officiellement en juin 2019 et ont ensuite été dépouillés et évalués par les membres du comité d’évaluation constitué des représentants de MNP, le Comité National Eco Ecole et les sponsors. Toujours dans le cadre de la protection de nos joyaux de la biodiversité, Madagascar National Parks aspire à ce que tous les établissements scolaires dans la Grande île deviennent des éco-écoles. Et à part la contribution à la protection de l’environnement, la reconnaissance par l’UNESCO et l’UNEP comme une initiative modèle pour l’éducation au développement durable, le sens des valeurs acquis par les élèves fait partie des milliers d’avantages offerts par ce projet.

 Navalona R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.