Infrastructures publiques : Appel à coopération au Japon lors de la 7e TICAD

Jacaranda
Programme très chargé pour le ministre Hajo Andrianainarivelo à la TICAD 7.

Les projets d’infrastructures avancent à grand pas. Mais le Gouvernement compte encore passer à la vitesse supérieure. C’est ce qui a été constaté, lors de la participation des dirigeants à la 7e TICAD (Conférence internationale du Japon sur le développement de l’Afrique). Durant son intervention, le ministre Hajo Andrianainarivelo, chargé de l’Aménagement du Territoire, de l’Habitat et des Travaux Publics a lancé  un appel à coopération. « Le Schéma Directeur pour le Développement de l’Axe Economique TaToM, ainsi que le nouveau PUDi élaboré, proposent plusieurs projets routiers qui visent principalement à développer les infrastructures routières pour améliorer la circulation urbaine et faciliter les échanges économiques entre la Capitale et Toamasina. Toutefois, vu le montant des projets proposés, le Ministère ne peut à lui seul assurer la mise en œuvre de document, en particulier pour la réalisation effective des investissements nécessaires. C’est dans cette optique que le Ministère (MAHTP) lance un appel à coopération en vue de l’effectivité de ces engagements, et sollicite un appui technique et financier de la part du gouvernement Japonais pour l’atteinte de ces objectifs », a déclaré le ministre, lors de son intervention. D’après ses propos, cet appel s’adresse également à l’endroit du secteur privé japonais. A noter que cet appel à coopération concerne quatre projets routiers prioritaires  dans l’agglomération d’Antananarivo, les projets routiers  sur la RN2et à Moramanga, ainsi que deux projets routiers prioritaires dans l’agglomération de Toamasina.

Antsa R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.