Infrastructures publiques : Appel à coopération au Japon lors de la 7e TICAD

Programme très chargé pour le ministre Hajo Andrianainarivelo à la TICAD 7.

Les projets d’infrastructures avancent à grand pas. Mais le Gouvernement compte encore passer à la vitesse supérieure. C’est ce qui a été constaté, lors de la participation des dirigeants à la 7e TICAD (Conférence internationale du Japon sur le développement de l’Afrique). Durant son intervention, le ministre Hajo Andrianainarivelo, chargé de l’Aménagement du Territoire, de l’Habitat et des Travaux Publics a lancé  un appel à coopération. « Le Schéma Directeur pour le Développement de l’Axe Economique TaToM, ainsi que le nouveau PUDi élaboré, proposent plusieurs projets routiers qui visent principalement à développer les infrastructures routières pour améliorer la circulation urbaine et faciliter les échanges économiques entre la Capitale et Toamasina. Toutefois, vu le montant des projets proposés, le Ministère ne peut à lui seul assurer la mise en œuvre de document, en particulier pour la réalisation effective des investissements nécessaires. C’est dans cette optique que le Ministère (MAHTP) lance un appel à coopération en vue de l’effectivité de ces engagements, et sollicite un appui technique et financier de la part du gouvernement Japonais pour l’atteinte de ces objectifs », a déclaré le ministre, lors de son intervention. D’après ses propos, cet appel s’adresse également à l’endroit du secteur privé japonais. A noter que cet appel à coopération concerne quatre projets routiers prioritaires  dans l’agglomération d’Antananarivo, les projets routiers  sur la RN2et à Moramanga, ainsi que deux projets routiers prioritaires dans l’agglomération de Toamasina.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.