Développement numérique : Smart Campus, la grande ambition de l’Université d’Antananarivo 

Jacaranda
Réunion finale du projet MADEEHI, le 4 septembre dernier au Grand Amphi de la Faculté EGS à l’Université d’Antananarivo.

La réunion finale du projet MADEEHI s’est tenue cette semaine au Grand Amphi de la Faculté EGS à Ambohitsaina. Le concept d’Université intelligente a été mis en avant par le président de l’Université d’Antananarivo, Pr Mamy Ravelomanana.

Plusieurs activités de développement en vue au sein de l’Université d’Antananarivo. De nombreux concepts ont été présentés lors de la Journée pédagogique ainsi que la Réunion finale du projet MADEEHI, le 4 septembre dernier. D’après ses promoteurs, ce  projet MADEEHI (Coopération et innovation pédagogique en Eau, Energie, Habitat, Informatique et Anthropologie à Madagascar), est financé par la Commission Européenne à travers le programme Erasmus +, un fonds alloué pour le renforcement des capacités dans le domaine de l’enseignement supérieur à Madagascar. « Réalisé conjointement avec l’Université d’Antananarivo, l’Université de Toamasina, l’Institut Supérieur de Technologie d’Antananarivo, l’Université Paul Sabatier de Toulouse III – France, l’Université de Liège – Belgique et l’Université du Pays Basque, le projet a pour but de renforcer le potentiel universitaire et sociétal à Madagascar en matière de maîtrise de l’énergie, de gestion de l’eau et de l’habitat, en s’appuyant sur les nouvelles technologies, pour assurer un développement local durable et raisonné fondé sur l’esprit d’entreprise et la valeur ajoutée des ressources naturelles du pays », ont expliqué les enseignants chercheurs au sein de l’Université d’Antananarivo.

Transformation. Les nouvelles technologies représentent un point sur lequel l’Université d’Antananarivo compte miser le plus, afin de pouvoir satisfaire la demande en matière d’enseignement. En effet, les infrastructures actuellement en place ne permettent de recevoir qu’une petite partie des nouveaux bacheliers souhaitant poursuivre leurs études. Pour le président de l’Université d’Antananarivo, l’innovation est de mise dans l’enseignement, afin de trouver de nouveaux moyens pour enseigner. Il a évoqué le concept de Smart Campus. Il s’agit d’un concept qui, à l’image des smart cities, se veut être une projection anticipatrice de la construction d’un campus universitaire intelligent, en mesure d’adapter de manière autonome son fonctionnement et ses missions, pour faire face aux grands enjeux liés aux transitions climatiques, écologiques et numériques. D’après les explications, c’est un campus bas carbone durable, numérique, responsable, intelligent, connecté et intégré dans une smart city. Certes, le projet MADEEHI a déjà contribué fortement dans le cadre de cette nouvelle approche. La réunion finale de mercredi dernier consistait entre autres, à apprécier les réalisations et les impacts du projet.  Selon ses promoteurs, la suite du projet consiste à promouvoir la mobilité des étudiants, aussi bien au niveau national qu’international, surtout pour ceux qui intègrent le troisième cycle.

Antsa R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.